Sixers

Brett Brown a kiffé le Jimmy Butler version patron : « C’était James Butler, il a été solide comme un roc »

Jimmy Butler

Le daron !

Source image : YouTube

La nuit dernière, les Sixers sont allés chercher une victoire très importante sur le parquet de Toronto lors du Game 2. Et le grand artisan de ce succès, il se nomme évidemment Jimmy Butler, enfin plutôt James Butler selon Brett Brown.

30 points, dont 12 dans le quatrième quart-temps, 11 rebonds, cinq passes décisives, une multitude d’actions clutch. Sans aucun doute, Jimmy Butler a porté les Sixers vers la victoire la nuit dernière, une victoire qui permet à Philly d’égaliser dans la série avant de rentrer à la maison. Discret lors du Game 1, dans lequel il a terminé avec seulement 10 points au compteur, le tueur de Loups a parfaitement répondu en posant ses couilles sur la table. En conférence de presse après la rencontre, son coach Brett Brown n’a pas manqué de lui rendre hommage.

« C’était James Butler. Il était l’adulte dans la salle. […] Il a été énorme, solide comme un roc. Il nous a portés dans beaucoup de situations. »

Pour ceux qui n’ont pas capté la référence, Jimmy est souvent utilisé comme un surnom de James, notamment chez les jeunots. Autrement dit, Brett Brown a voulu souligner la version daron de Butler, le Butler qui a pris les choses en main, celui qui a marqué son empreinte sur la rencontre. La réponse du principal intéressé suite à cette décla de Brett Brown ? Elle est plutôt drôle.

« Mon nom n’est pas James. C’est littéralement Jimmy » a déclaré Butler, provoquant les rires des journalistes.

Butler a ensuite préféré mettre en avant l’aspect collectif ainsi que la défense des Sixers dans cette rencontre.

« C’était un effort d’équipe. J’en viens toujours à la défense. On fait des stops, et on part vers l’autre côté du terrain quand c’est ouvert. Les gars concrétisent des actions, comme Jo [Embiid] et Ben [Simmons] […]. Dès qu’on joue comme ça, on est vraiment une bonne équipe. »

Si la performance de James Jimmy Butler a été cruciale pour faire la différence, difficile effectivement de ne pas parler de la défense tant elle a été au taquet dans cette rencontre. Quand vous limitez la sixième meilleure attaque de la ligue au niveau de l’efficacité offensive à 89 points, 36% au tir dont 27% du parking, c’est que vous avez taffé sans relâche dans votre moitié de terrain. Dans le Game 1, les Raptors s’étaient montrés inspirés et adroits offensivement derrière leur duo de fou Kawhi Leonard – Pascal Siakam, auteur de… 74 points à eux deux avec une réussite au tir insensé (28/38). Kawhi a encore fait un chantier la nuit dernière avec 35 pions, mais il a vraiment dû batailler notamment face à Ben Simmons, tandis que Pascalou a eu pas mal de déchets au shoot avec 21 points à 9/25, car souvent gêné par Joel Embiid. Donc clairement, les Sixers ont gagné ce match ensemble, avec les tripes et en sortant les cadenas. Mais dans une rencontre où Jojo était diminué par une gastro, où Ben Simmons a été très discret en attaque et où Tobias Harris et JJ Redick ont rivalisé de maladresse, il fallait un mec pour vraiment guider Philly offensivement. Et tel un patron, Jimmy Butler a pris ses responsabilités.

Quand Jimmy Buckets joue comme ça, il n’y a pas grand chose à dire. Il avait déjà sorti une très grosse perf lors du match d’ouverture des Playoffs contre les Nets, perdu par Philly, mais cette fois-ci il a réussi à emmener les siens vers une victoire très importante. Oubliez Jimmy, voici James Butler !

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top