Playoffs NBA

Bucks – Celtics, les pronostics de la rédaction : prime au bilan, prime au MVP, bref la rédac est… quasi unanime

Giannis Antetokounmpo

Quasi all-in pour les Bucks à la rédac.

Source image : YouTube

C’est le petit jeu habituel, chaque année durant les Playoffs : chaque membre de la rédaction se prête au jeu des pronostics, histoire d’avoir des billes à punchlines dans quelques semaines mais histoire de voir aussi lequel de la bande ferait une belle Madame Irma. On vous invite d’ailleurs à en faire de même en commentaires, car parler c’est bien, mais parler après c’est évidemment trop tard. Allez, pronos.

David

Bucks 4-2

Deux sweeps pour ouvrir les Playoffs, les choses sérieuses peuvent commencer pour les Celtics et les Bucks. Est-ce que les C’s ont vraiment passé la vitesse supérieure après la saison régulière ou est-ce que ce sont juste les Pacers qui se sont écroulés ? Est-ce que les Bucks sont vraiment au-dessus de l’Est ou cette Conférence est trop faible et les montre trop beaux ? Une chose est sûre, après la série de l’an dernier, on attend une revanche dans le Wisconsin avec un Eric Bledsoe qui pourrait bien être le facteur X pour épauler au mieux le monstre Antetokounmpo, dans un collectif plus complet qu’en 2018. Suffisant pour franchir les troupes de Brad Stevens ? Oui, car en plus de l’avantage du terrain pour les Daims, coach Bud a aussi apporté un upgrade à Milwaukee qui doit se concrétiser au minimum par une place en finale de Conférence.

Ben

Bucks 4-2

C’est fou comme les choses ont changé en un an ! Milwaukee est au sommet de la Conférence Est et même de la Ligue tout entière alors que Boston a galéré tout au long de la saison à trouver son rythme et un peu de régularité. Ce qui ne change pas, c’est le lien de parenté entre Eric Bledsoe et Terry Rozier. Les Bucks n’ont rien oublié de ce qu’il s’est passé et ils comptent bien prendre leur revanche cette année. Les deux équipes ont passé le premier tour sans encombre mais les hommes de Bud étaient plus convaincants que ceux de Brad Stevens dans la manière. Deux des meilleurs coachs de NBA s’affrontent mais l’ancien papa des pioupious d’Atlanta a l’avantage du terrain et de la confiance. Giannis s’est promis de ne pas terminer sa route à Boston deux années d’affilée et ça devrait suffire pour retrouver les FDC en six manches.

Alexandre

Bucks 4-2

Oui les Bucks sont capables de finir la série au TD Garden lors d’un match 6. Oui les Celtics ne sont pas un morceau facile et ils vont donner beaucoup de fil à retordre à ces daims ultra-dominants en régulière. Kyrie Irving a dit que personne ne pouvait les battre en 7, les C’s viennent de sweeper les Pacers tranquillement et ils ont un avantage en expérience indéniable. Pour autant, l’alliage entre attaque de feu et défense très solide que propose les Bucks va être un obstacle bien compliqué à surmonter pour Boston. Sans parler de Giannis Antetokounmpo qui est un cauchemar pour ses adversaires, Milwaukee possède un effectif profond, varié et très bien équipé en talents qui va permettre à Mike Budenholzer de trouver les solutions à ce que Brad Stevens va lui proposer.

Giovanni

Celtics 4-3

Oh la grosse cote. J’aime les risques et le premier tour des deux franchises n’a pour moi pas livré de réels indices quant au niveau actuel des… Celtics. En effet, si on sait tous la force collective des Bucks et la quasi-impossibilité pour leurs adversaires de stopper Giannis Antetokounmpo, on n’en sait finalement toujours peu sur le véritable potentiel des C’s, eux qui jouent planqués quasiment depuis le 17 octobre dernier. Pour moi le roster de Brad Stevens est capable de jouer les yeux dans les yeux avec celui de Budenholzer, et c’est peut-être le seul à l’Est, et je ne serais franchement pas étonné si une énorme surprise avait lieu lors de cette série. Les facteur X de cette série ? Al Horford et Jayson Tatum, l’un pour entrer – un peu – dans le cerveau du Freak et ainsi freiner sa production, l’autre pour s’affirmer comme le véritable lieutenant de Kyrie Irving et comme un vrai futur franchise player. Allez… grosse cote.

Bastien

Bucks 4-3

Attention à ces Celtics qui, quelque part, présentent la match-up la plus compliquée pour Milwaukee parmi les 3 autres équipes présentes en demi. Expérience, flexibilité, All-Stars, il y a tout ce qu’il faut pour que Boston l’emporte. Mais les Bucks sont tellement durs à prendre cette année… Giannis semble incontrôlable, ses soldats connaissent leur rôle, Budenholzer tient plus que le regard avec Brad Stevens, Milwaukee peut jouer tout-terrain ou demi-terrain… C’est vraiment tendu. On devrait passer par pas mal d’émotions tout au long de cette série, mais je pense qu’au final c’est la meilleure équipe de l’Est qui avancera en finale de conférence. Plus de certitudes.

Nicolas

Bucks 4-2

Un an après leur affrontement qui s’est terminé avec une victoire en sept matchs des Celtics, Boston et Milwaukee se retrouvent en Playoffs sauf que cette fois-ci, ce sont les Daims qui sont dans le costume de favoris. Et ce statut, ils vont le confirmer sur le terrain. Giannis va jouer comme un MVP, les Bucks vont faire étalage de leur puissance collective et passer en six matchs. Les Celtics ne seront pas faciles à battre, eux qui sortent d’une série plutôt solide (sans être exceptionnels) contre les Pacers et qui montent en puissance, mais Milwaukee semble quand même au-dessus avec plus de garanties collectives, et puis ils ont aussi l’avantage du terrain.

Matthieu

Bucks 4-3

Le choix de la raison prime sur le choix du cœur. Les deux équipes ont réussi un sweep au premier tour, mais franchement, là où les Bucks ont roulés sur Detroit sans même forcer leur talent, Boston n’a pas rassuré tant que ça face aux Pacers. Certes, il y a quatre victoires au bout, mais tous les matchs ont été accrochés, et dans le jeu, même s’il y a eu du mieux par rapport à la régulière, ce n’est pas encore constant sur 48 minutes. Et ça risque de faire la différence, surtout à l’extérieur. Tout simplement, je vois une série similaire à celle de l’an dernier. Aucune équipe ne réussira à gagner à l’extérieur, et avec un Game 7 à domicile, Milwaukee va finir par s’en sortir. Personne dans la rotation celte ne réussira à stopper Giannis… mais j’espère que Brad Stevens tentera, au moins une fois, l’option Semi Ojeleye sur le Freak. Ça avait pas si mal marché l’an passé.

Robin

Bucks 4-1

La confrontation fait rêver sur le papier mais je ne serais finalement pas étonné si la série venait à tourner court. Certes les Celtes ont sweepé les Pacers mais ils ne m’ont pas rassuré pour autant, défensivement c’est fort mais en attaque… c’est un tantinet stérile. Or, ils tombent là face à une bien meilleure attaque que celle d’Indiana qui en plus est la meilleure défense de la NBA. Alors ça ne m’étonnerait pas que les matchs soient serrés mais je fais plus confiance aux Bucks pour finir le travail.

Gianni

Bucks 4-2

Une série qui sent bon la revanche. Pas mal de questions là, est-ce que Eric Bledsoe sait enfin qui est Terry Rozier ? Combien de game-winners les deux équipes seront-elles capables de claquer en l’espace de 1,5 secondes ? A part ça, on a affaire à deux teams qui ont sorti le balai au tour précédent, et c’est à souligner surtout pour les C’s, que beaucoup voyaient avoir énormément de mal face aux Pacers. A l’arrivée, si tout n’a pas été parfait quand même, je pense qu’on peut en retirer des enseignements positifs pour la bande à Brad Stevens, et surtout surfer sur une vague de momentum qui ne sera pas de trop. Oui, car on le répète, en face c’est le rouleau compresseur de la Conférence. Je m’attends à une série accrochée encore une fois, avec un Kyrie des grands soirs mais un collectif vert un peu trop juste face à un Giannis qui martyrise leur raquette.

On part donc sur un 8/9 en faveur des Bucks, plutôt logique lorsque l’on étudie de plus près les bilans, le talent et la forme actuelle des deux franchises. les Playoffs nous réservent toujours leur lot de surprise, mais les C’s seront-ils capables de s’inscrire dans cette case-là ? Réponde à partir de ce soir, alors on sort les cacahuètes et let’s go.

1 Comment

1 Comment

  1. Tom

    28 avril 2019 à 15 h 29 min at 15 h 29 min

    Selon moi celtics en 7. Certes Milwaukee est une très grosse équipe avec du potentiel mais je pense que les celtics peuvent nous surprendre et pour une fois on à un kyrie en forme et avec ses chevilles. Et je dis pas ça uniquement parce que je suis un fan des celtics car Milwaukee est une équipe que j’apprécie énormément.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top