Pistons

Les Bucks se la jouent Makélélé face aux Pistons : Blake Griffin, machin chouette, rien à foutre, 3-0

Blake Griffin

On est mieux là, finalement.

Source image : NBA League Pass

Et un, et deux, et trois … Oui, on ne va pas vous refaire la chanson, mais comme on le pressentait, cette série est bien parti pour finir en coup de balai. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer pour les Pistons, Dwane Casey ayant même ressorti Blake Griffin du placard pour ce Game 3, contre tout attente. Et grâce notamment aux efforts du All-Star rouquin, il y aura eu match… pendant un quart-temps. 

C’était un peu un ultime coup de poker, un dernier baroud d’honneur pour Detroit que la présence de Blake Griffin lors de ce match. A la veille du début des Playoffs, l’ailier-fort était d’ailleurs fortement pressenti pour louper l’intégralité du premier tour à cause de son genou droit. On se répète peut-être, mais Griffin cette saison pour les Pistons, ça pèse 24,5 points, 7,5 rebonds et 5,4 passes par match. Enlevez ça à n’importe quelle équipe, et la tâche s’annonce compliquée, mais alors quand il s’agit de Pistons ayant dû se battre jusqu’à la dernière journée pour accrocher leur spot en postseason, et qui affrontent le mammouth de l’Est au premier tour… N’en jetez plus, la coupe est pleine. Du coup, la mission de cette nuit était de bien paraître devant le public de la Little Ceasars Arena, mettre toutes les chances de son côté pour, pourquoi pas, prendre un match à Milwaukee. A 2/1, tout aurait été possible avec un quatrième match qui se serait avéré décisif derrière. Oui, sauf que là le quatrième match mardi est bien parti pour être le dernier de cette série. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé de s’accrocher, mais en face, c’est tout simplement trop fort. On peut saluer les efforts d’un Blake Griffin unijambiste, qui a posé sa mixtape habituelle avec 27 pions, 7 rebonds et 6 passes, amenant directement un impact supplémentaire en défense et à la création. Mais tout seul, difficile de faire quoi que ce soit et si dans un jour normal, il surnage assez largement dans cet effectif de Detroit, ce soir, ses coéquipiers s’étaient semble-t-il passés le mot pour se déchirer. On pense en particulier à son compère dans la raquette, André Drummond, qui nous a gratifié d’un 5/14 au tir en ratant même huit de ses neuf premiers shots et en retrouvant les bonnes vieilles habitudes avec un 2/8 des familles au lancers-francs.

Vous avez sans doute compris, l’ensemble était bien, bien trop limite pour espérer quoi que ce soit face à des Bucks qui n’ont eu besoin que de gentiment dérouler, si ce n’est faire illusion l’espace d’un quart-temps et demi, allez. On dit souvent de cette équipe des Cerfs qu’elle est un one-man show de notre extraterrestre grec, mais cette nuit, Giannis Antetokounmpo n’aura même pas eu besoin de s’employer, avec 14 petits points et, il faut le dire, en se déchirant quand même un peu au tir (5/13). Mais pas de panique, car si il y a bien un enseignement à tirer de cette démonstration, c’est que si Giannis est incontestablement la (longue) plaque tournante des Bucks, Mike Budenholzer a articulé tout ça autour un effectif amplement capable de faire le taf dans un soir où sa superstar aurait un coup de moins bien. En ce sens, Khris Middleton montre une nouvelle fois qu’il est un amiral exemplaire, le néo All-Star posant 20 points, 8 rebonds et 4 passes assez calmement, dans son style habituel. On peut également citer les performances de Eric Bledsoe et Brook Lopez, tout deux auteurs de 19 points, dont le pivot qui continue d’assumer son rôle toujours aussi WTF d’artilleur référence à son poste. Pour faire clair ? Ce roster des Bucks est aussi complet que les bras de Giannis sont interminables, et après cette nouvelle victoire tranquille, 119-103, on peut commencer tranquillement à regarder vers l’horizon.

Ça tombe bien, puisque l’adversaire en demi-finale de Conférence est lui aussi plus ou moins connu et attendu. Et, tiens tiens, il semblerait que ce soit une vieille connaissance de l’an passé…

Boxscore Bucks

Boxscore Pistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top