Grizzlies

Kyle Anderson opéré de l’épaule : une infirmerie vide à Memphis, c’est aussi plausible qu’une bague à… Memphis

Kyle Anderson

Kyle Anderson sera prêt pour le training camp.

Source image : YouTube

Absent des parquets depuis le 29 janvier, Kyle Anderson s’est finalement fait opérer de l’épaule droite. Il devrait être prêt à revenir pour le training camp.

Le terme est assez technique, mais Kyle Anderson a été opéré pour régler un « Thoracic Outlet Syndrome ». Une opération de décompression des nerfs ou vaisseaux sanguins, étouffés par d’autres parties du corps. Les Grizzlies ont annoncé ce mercredi que l’intervention s’était bien déroulée, et que l’ailier devrait être prêt et à 100% en vue du training camp. Signé pour quatre ans et 37 millions de dollars l’été dernier, alors qu’il était agent libre restrictif, la première saison de Slo Mo dans le Tennessee a tourné court, suite à cette blessure. Après 43 matchs, dont 40 comme titulaire, durant lesquels Anderson est resté dans ses standards habituels (8 points, 5,8 rebonds, 3 passes décisives), le 30ème choix de la Draft 2014 a dû laisser ses partenaires se débrouiller sans lui. D’abord pour une absence de huit matchs, au cœur du mois de janvier, qui a vu Memphis couler (1-7 sur cette période). Puis un bref retour le temps de deux rencontres, soldées par deux défaites de plus, et donc une fin de saison actée au soir du 29 janvier. Sans lui, les hommes de J.B. Bickerstaff ont fini la campagne 2018-19 sur un 13-17.

Désormais, l’ancien Spur va se concentrer sur son rétablissement. La saison est terminée depuis longtemps pour Memphis, mais le projet de reconstruction possède quelques signes positifs. Tout d’abord, le rookie Jaren Jackson Jr, également blessé mais auteur d’une belle première saison, puis Jonas Valanciunas et Avery Bradley, qui se sont bien intégrés au jeu des Grizzlies. Mike Conley, bien que son avenir soit incertain à Memphis, a posé une saison de patron. Joakim Noah est redevenu un joueur de basket, et un autre lottery pick va arriver dans le Tennessee. La culture du Grit’n’Grind est toujours bien en place, puisque les joueurs du FedEx Forum ont quand même terminé dans le Top 10 des meilleures défenses de la Ligue. Mais c’est en attaque que le problème se situe, puisqu’avec 103,8 points par match pour 100 possessions, Kyle Anderson et ses copains possédaient seulement la 27ème efficacité offensive de NBA. Limités à 37 reprises sous les 100 points, les joueurs de J.B. Bickerstaff ont pourtant affiché une certaine diversité dans les menaces tout au long de la saison. Mike Conley a terminé à 21,1 points de moyenne, Marc Gasol (15,7 points) a vu son apport remplacé par celui de Jonas Valanciunas (19,9 points). Jaren Jackson Jr a également réussi son année rookie (13,8 points), tandis qu’Avery Bradley (16,1 points) et Delon Wright (12,2 points) ont aussi apporté leur pierre à l’édifice. Problème évident : sur ces six joueurs, seul Conley a disputé la totalité de la saison, et les autres meilleurs marqueurs sont arrivés à la deadline, et n’ont disputé qu’une vingtaine de matchs.

Joueur formé à l’école Spurs, Kyle Anderson aura sans doute l’occasion d’ajouter du liant à l’attaque des Grizzlies, lorsqu’il sera de retour. L’ailier aux qualités athlétiques discrètes n’est pas un grand scoreur dans l’âme, mais il possède un profil de couteau-suisse apprécié dans n’importe quelle équipe. De quoi faire espérer à Memphis que des jours meilleurs sont à venir.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top