Nets

Officiel : les Nets sont qualifiés pour les Playoffs, un dernier succès à Indiana et un ticket giga-mérité !

nets d'angelo russell

Les Nets sont de retour en Playoffs !

Source image : NBA League Pass

Il y avait un beau coup à jouer cette nuit pour les Nets, avec la défaite du Heat à Toronto et celle de Detroit contre les Hornets plus tôt dans la soirée. Mission réussie pour D’Angelo Russell et ses copains, qui viennent l’emporter à Indiana malgré un back-to-back dans les jambes. Brooklyn verra donc officiellement les Playoffs !

Ils l’ont fait ! Quatre ans que les fans de Brooklyn n’avait plus senti la douce saveur de la postseason. Quatre années à devoir se coltiner les railleries sur le « Nets Champion Project » de Mikhaïl Prokhorov et les tours de Draft balancés à la pelle dans le coffre-fort de Danny Ainge. Il n’aura pourtant fallu qu’une saison pour nous faire passer à autre chose. Une saison sublime avec un groupe de cols bleus qui ne renonce jamais, qui se jette sur le moindre ballon, bâti autour de son talentueux entraîneur, Kenny Atkinson. Une année qui nous aura offert l’éclosion de plusieurs joueurs de talent : il y a D’Angelo Russell bien sûr, viré comme un malpropre des Lakers et All-Star en puissance cette saison, Caris LeVert, candidat au MIP avant sa blessure qui revient comme une fusée malgré des semaines d’absence (encore 18 points en sortie de banc ce soir), Joe Harris le 3&D de l’équipe (47% du parking cette saison !) mais aussi Jarett Allen, Monsieur je bâche toutes les stars. On pourrait continuer la liste mais ce serait long et l’important est ailleurs. Ce groupe est fort. Il ne s’agit pas de quelques individualités mais bien d’une équipe soudée autour d’un projet commun. Un groupe qui vit bien ensemble et qui trouve toujours la solution même quand les leaders toussotent leur basket. Cette nuit, le banc a encore scoré 49 points, il s’agit du deuxième banc le plus prolifique derrière les Clippers, et Jared Dudley était encore fourré dans les bons coups avec Spencer Dinwiddie.

Bien sûr, on ne pourrait pas parler de ce retour en Playoffs sans mentionner les deux têtes d’affiche du projet Nets. Il y a Kenny Atkinson, l’ancien assistant de Mike Budenholzer, qui a quand même fait passer un groupe qui squattait les fonds de la ligue l’an passée (28 victoires) à une équipe de poil à gratter qui peut embêter du monde sur un premier tour. Treize victoires supplémentaires pour l’ancien assistant du Paris Racing, qui devrait gratter quelques votes pour le Coach de l’année. Autre personnalité importante et peu mentionnée : Sean Marks. L’ancien des Spurs voit là un projet de trois ans valider une étape et peut-être même plus vite qu’il ne le croyait. Débarqué à Brooklyn dans une équipe sans tours de Draft et avec un effectif en carton, le protégé de R.C Buford a aligné les moves audacieux quitte à récupérer quelques contrats pourris pour se payer à nouveau un avenir. Brook Lopez, le meilleur scoreur de l’histoire de la franchise ? On dégage pour faire signer une nouvelle étoile dans le projet. Et D’Angelo Russell le lui a plutôt bien rendu cette saison. Même constat pour les Harris, Dinwiddie ou encore DeMarre Carroll, pas forcément désirés ailleurs mais tellement précieux pour ce groupe. L’objectif est enfin atteint, les Playoffs sont là, maintenant le reste ce sera juste du kif, comme dirait l’autre. De la compétition, de l’envie, mais exactement ce qu’ils nous ont offert cette saison.

Une victoire digne des Playoffs cette nuit pour les Nets, qui ont bien mérité leur place pour la grande messe annuelle. Côté Pacers, on dira juste que le coeur n’y était pas. Ils sont cinquièmes, ils ne bougeront plus et attendent juste de connaître leur adversaire : ce sera Philadelphie ou Boston. Pendant ce temps-là, à Brooklyn, la semaine démarrera avec du champagne à flot !

Boxscore Pacers vs Nets

Boxscore Nets vs Pacers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top