Knicks

Et allez : Kevin Durant chez les Knicks, ce serait déjà acté selon Ric Bucher de Bleacher Report

Kevin Durant

L’ami Bucher, celui-là même qui nous avait annoncé que LeBron James et Chris Bosh allaient signer en 2010 à Chicago.

Source image : Pinterest

Que la fête commence. Ou plutôt, qu’elle reprenne après un petit break. Kevin Durant sera agent-libre cet été, tout le monde le sait. Mais qui sait en avance ce que l’ailier va faire ? Et bien demandons à Ric Bucher, le journaliste de chez Bleacher Report.

Hop hop hop. On respecte le protocole. Ceci est un moment d’une importance extrême, car il va tester les réflexes de chaque lecteur, chaque passionné, chaque âme stimulée par le basket et qui s’approche de l’été comme une abeille d’une fleur. Ce moment si important, c’est celui de l’échauffement, avant la déferlante médiatique des rumeurs en tout genre. On connaît la chanson, avec des agents libres de taille XXL et des journalistes qui veulent avoir un scoop en premier, chacun peut y aller de sa petite bombe, sa breaking news annoncée avant tout le monde, sans trembler du menton. Il suffit de se souvenir de LeBron James au printemps dernier pour se rappeler des étapes à devoir valider avant de tomber dans n’importe quelle piscine d’infos. On va donc respecter le protocole mentionné initialement, et il s’agit du chemin suivant. D’abord, la source. Ric Bucher, vétéran de chez Bleacher Report et invité sur The Herd, l’émission de Colin Cowherd. Bon, autant être clair tout de suite, on est davantage dans du show à l’américaine que dans de l’investigation pure et dure, parfois ça envoie de la viande en fermant les yeux et en espérant que la planète basket se jette dessus. On ne dit évidemment pas cela pour manquer de respect au traitement de l’info ou aux méthodes utilisées par nos confrères, on préfère simplement suivre el protocolo, pour ne pas finir fous le 1er juillet prochain. Bucher, qui avait donc un micro devant lui, nous a tout simplement affirmé que Kevin Durant à New York, c’était déjà réglé. Une affaire qui doit ravir l’ailier des Warriors, lui qui a une relation idyllique avec les médias et ne cesse de montrer son amour envers eux. Pas sûr que cela s’arrange entre KD et la presse, quand on voit ce type d’affirmation de la part de Bucher alors que personne ne sait vraiment ce que pense Durant à l’heure actuelle, hormis remporter un troisième titre et un troisième MVP des Finales.

« De tout ce que j’ai pu entendre jusqu’ici, c’est déjà acté. Oui, il va partir. […] Ce n’est pas une question concernant le fait d’apprécier Steve Kerr ou pas. Mais en étant sur place, je peux vous dire que Kevin Durant n’a jamais été entièrement apprécié par les fans de Golden State. Et d’un point de vue national, il n’a jamais reçu l’appréciation réservée à un joueur qui vient de remporter les deux derniers titres de MVP des Finales NBA. Cela reste l’équipe de Stephen Curry. Cela reste l’équipe de Steph, Klay, Draymond, en remerciant KD d’avoir aidé à remporter les deux derniers titres. Donc maintenant qu’il a réussi cela d’un point de vue collectif, il est question de savoir où peut-il y arriver ailleurs, où peut-il être la pièce centrale et obtenir une appréciation sans mesure. Et cet endroit, c’est New York, chez les fans des Knicks, au Madison Square Garden. S’il ne fait qu’emmener cette franchise en finale de conférence à l’Est, il recevra un amour comme il n’en a jamais reçu même en ayant remporté 2 titres à Golden State. »

Sortons tout de suite les dossiers, pour continuer la procédure protocolaire. L’ami Bucher, comme son nom l’indique, n’en est pas à son premier tronçon envoyé en pleine mare, lui qui nous avait déjà annoncé que LeBron James et Chris Bosh allaient signer en 2010… à Chicago. C’était, pour reprendre ses termes de l’époque, déjà acté. Et disons qu’il n’y avait que 2200 kilomètres de distance, donc en soit c’était proche. Mais plus sérieusement, on préfère prendre des pincettes et avancer les points suivants. Premièrement, et comme dit à l’instant, personne ne sait ce que KD va faire si ce n’est KD lui-même, peut-être son agent et sa famille. Deuxièmement, il y en a des signes, en effet, mais ce ne sont pas avec ces éléments qu’on va connecter des points inexistants. Ce n’est pas parce que t’as un bureau à New York et tu écoutes 50 Cent en portant un pull orange et bleu que tu vas signer chez les Knicks dans trois mois. Troisièmement, et c’est là le point le plus touchy, on ne peut se baser sur une logique prédéfinie, aussi fiable soit-elle, pour affirmer qu’un joueur pense de la même manière. Il est évident que KD serait adoré et adoubé en relevant les Knicks. Il est certain qu’il n’a pas été autant apprécié qu’il pouvait peut-être penser en récolant les récompenses. Mais ça, c’est de notre point de vue. Le sien ? Peut-être que, comme il le dit depuis des mois, Durant veut continuer à gagner des matchs, ne pas avoir trop de pression médiatique sur les épaules et kiffer le sunshine sans être critiqué sur le moindre de ses choix. Pas sûr que cela coche les cases de ce que la franchise new-yorkaise représente aujourd’hui.

Allez, protocole terminé, vous êtes prêts. Peut-être que Kevin Durant signera chez les Knicks cet été, mais personne ne peut vraiment parler de done deal au moment où ces lignes sont écrites. Rendez-vous le 1er juillet, et jusque là, on s’échauffe en évitant les balles.

Source : THE HERD

3 Commentaires

3 Comments

  1. LeVerbe

    5 avril 2019 à 9 h 37 min at 9 h 37 min

    KD n’a aucun intérêt à ce que l’info sorte maintenant dans le cas où ça serait acté. Info à ne pas prendre au sérieux comme le rappelle l’auteur. Je me demande si ce genre de journalistes (Bucher & co) a encore de la crédibilité…
    Le timing de cette sortie ne sert qu’à ce « journaliste » et aux potentiels adversaires des Warriors en PO…

  2. PelsDu29

    5 avril 2019 à 11 h 36 min at 11 h 36 min

    Oui c’est bidon comme info mais quand tu sais que AD veut partir aussi, une réunion avec KD à New York ne serait pas impossible.

  3. LeVerbe

    8 août 2019 à 18 h 41 min at 18 h 41 min

    Je reviens plusieurs mois après pour dire que j’avais vu juste (c’était pas dur). Journaliste bidon.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top