Jazz

Rudy Gobert tape le record de tomars sur une saison : on l’attend au Slam Dunk Contest en 2020

Rudy Gobert

Il n’est pas qu’une machine à crêpes.

Source image : NBA League Pass

Toujours applaudi pour son activité en défense, Rudy Gobert s’est offert un joli record all-time pour prouver qu’il n’est pas bon qu’à protéger son cercle. The Stiffle Tower aime aussi détruire le panier adverse avec violence.

Cette saison, Rudy Gobert a déjà écrasé 275 fois le cercle et ce n’est pas fini. Désormais, chaque nouveau dunk lui permettra d’améliorer un peu plus ce record qui était jusque-là détenu par Dwight Howard avec 269 tomars lors de l’exercice 2007-08. La nouvelle nous vient des geeks de chez ESPN en se basant sur les chiffres communiqués par Elias Sports Bureau depuis que la stat est enregistrée (1998). C’est un joli symbole, un de plus, pour notre Gobzilla national qui délivre là sa saison la plus aboutie en carrière avec 12,9 rebonds, 2,2 contres et 15,5 points de moyenne à 66,3% au tir (leader NBA). Le DPOY en titre a su écouter les commentaires qui lui étaient faits pour travailler sur son jeu offensif afin de devenir un joueur dangereux des deux côtés du terrain. Il va falloir s’y faire, l’ancien joueur de Cholet n’est pas simplement une machine à crêpes. Il sait aussi déchirer deux-trois visages pour sa frayer un chemin jusqu’au panier et défoncer le matos en écrasant un gros smash des familles. C’est sur un alley-oop envoyé par Donovan Mitchell qu’il a dépassé la marque de Superman lors d’une soirée où il a également établi un nouveau season-high avec 27 puntos dans la victoire du Jazz face aux Suns (125-92). A deux semaines des Playoffs, Rudy envoie également un message à ses partenaires qui peuvent compter sur lui pour finir les actions à l’intérieur.

« Je ne me presse pas comme je pouvais le faire avant et mes coéquipiers arrivent mieux à me trouver. Quand je suis capable de finir en provoquant la faute cela leur donne encore plus de confiance pour me passer la balle. »

On n’est pas encore au niveau de détente de D12 ou de Blake Griffin ni dans le spectaculaire comme De’Aaron Fox alors on va encore attendre un petit peu avant de l’inscrire au Slam Dunk Contest mais c’est une belle revanche pour le Frenchie après sa nouvelle absence au All-Star Game. Le pivot du Jazz s’affirme comme le leader d’une équipe qui n’a plus l’intention de partir en vacances au mois d’avril et il manque parfois encore de reconnaissance. Le trophée de meilleur défenseur était un joli step mais Goby mérite encore plus et c’est en enchaînant les chiffres de la sorte qu’il se rendra incontournable dans la tête des différents votants. Est-ce que Rudy peut de nouveau faire partie d’une All-NBA Team ? Non, il doit ! A 26 ans, le natif de Saint-Quentin fait partie de la crème de la crème chez les intérieurs de la Ligue et s’il commence à dominer en attaque on souhaite bonne chance à ses futurs adversaires.

L’oubli du All-Star Game a encore du mal à passer mais Rudy Gobert pense déjà à la suite et notamment aux Playoffs où le Jazz a une belle carte à jouer. Maintenant on demandeun gros dunk décisif dans les dernières secondes d’un Game 7 pour l’appeler le tron-pa.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top