Pelicans

Elfrid Payton enchaîne sa folle série à l’abri des regards : cinquième triple-double de suite, merci de relire la phrase

Quand on évoque la saison des New Orleans Pelicans, on pense évidemment au probable One Last Dance d’Anthony Davis en Louisiane, et globalement à un exercice décevant après une saison 2017-18 terminée en demi-finale de conférence face aux Warriors. Mais dans le relatif anonymat de ce mois de mars à NOLA, il n’y a pas que Julius Randle qui détonne, alors focus sur un meneur de jeu qui fait le taf, qui fait très bien le taf, et qui est tout simplement en train de rentrer… dans l’histoire. Rien que ça.

Les amateurs de TTFL le savent notamment, Julius Randle est devenu une très belle affaire depuis que le pauvre Anthony Davis en est réduit à la portion congrue. Carton sur carton pour l’ancien intérieur des Lakers, petite éclaircie dans le brouillard d’une saison décevante. Mais dans ce brouillard un autre bonhomme s’éclate, et notamment depuis cinq matchs. Allez, petit indice, on vous met ses stats juste dessous :

  • 10 mars @ Hawks : 15 points, 10 rebonds et 10 passes
  • 13 mars vs Bucks : 14 points, 15 rebonds et 11 passes
  • 16 mars vs Blazers : 14 points, 12 rebonds et 16 passes
  • 17 mars vs Suns : 16 points, 13 rebonds et 16 passes
  • 19 mars @ Mavericks : 19 points, 10 rebonds et 11 passes

Sympa ces stats de Russell Westbrook, c’est vrai qu’il fait encore une grosse saison le Brodie. Oui mais non. Car comme vous le savez déjà ces chiffres ne sont pas ceux du meneur du Thunder mais bien à mettre au crédit… d’Elfrid Payton ! Blessé la majeure partie de la saison, l’ancien meneur du Magic a depuis peu pris la place de Jrue Holiday comme principal dépositaire du jeu des Pels et le moins que l’on puisse dire c’est que si ça ne fait pas gagner l’équipe (… tant mieux ?), les chiffres posés sont tout simplement historiques. Meilleure moyenne en carrière aux rebonds et à la passe, un peu plus de dix points par match, et donc surtout cette série en cours tellement impressionnante de cinq triples-doubles consécutifs… Dans l’histoire ? Dans la grande histoire de la NBA ? Ils ne sont que quatre à avoir réalisé pareille performance, quatre mecs assez nuls : Oscar Robertson, Michael Jordan, Wilt Chamberlain et Russell Westbrook. Quatre bolosses on vous a dit. Russell Westbrook l’a fait… quatre fois, Big-O s’est arrêté à trois alors que Wilt ne l’a fait que deux fois puisque les records ne sont apparemment pas son truc.

Ce que l’on peut dire aujourd’hui de cette énorme perf de Payton ? C’est qu’une fois que vous entrez dans un tel cercle vous pourriez bien arrêter votre carrière, tant se retrouver aux côtés de ces noms vous classe automatiquement dans une case tellement spéciale. On savait Elfrid Payton affublé d’un patronyme de beau gosse, on avait apprécié durant des années une coiffure absolument dégueulasse, le gênant même parfois dans sa gestuelle de tir, on connaissait les skills du garçon, à savoir une défense plus que correcte et un sacré don d’ubiquité en attaque, et on sait désormais qu’il est capable de le faire sur la durée, même si l’absence de pression en ce moment du côté de New Orleans peut aussi favoriser ce genre de coup de chaud. Prochaine étape pour Elfrite ? Nous offrir ce genre de performances dans une série de matchs à enjeu, histoire de valider son entrée dans le groupe des joueurs qui comptent en NBA.

Cinq triples-doubles consécutifs, rendez-vous compte. Petit Elfrid devient grand, et même si c’est dans un relatif anonymat, sache Elfrid que certaines personnes ici voient très bien ce qu’il se passe. Allez, fais nous ça en portant une équipe et en la faisant gagner au moins un tout petit peu, et le bond dans le classement des meilleurs meneurs de la Ligue sera… significatif.

2 Commentaires

2 Comments

  1. killerdescore

    19 mars 2019 à 13 h 39 min at 13 h 39 min

    Au moins un qui veux jouer pour l’équipe de sa ville
    Si faut se faire de la place dans la cap pour ramener une star ,je vois bien Elfrid être conservé en PG et Jrue Holiday trade

    Après reste à savoir si AD à réfléchi ,vu les matchs (et le leadership) de Lebron et s’est poser les bonnes questions ,faudrait pas le regretter une fois aux Hawks (au pire AD contre le 1st picks ,si on l’as pas à la lottery ,et hop Zion)

    • Ji Rue Vacances

      19 mars 2019 à 15 h 49 min at 15 h 49 min

      Si Nola trade Jrue, La franchise ne verra pas les PO avant un bon bout de temps, c’est le mec parfait pour mettre les jeunes dans de bonne conditions, exemplaire en dehors et sur le terrain et respecter par tout les cadors de la ligue.
      Payton est un bon meneur, mais niveau volume de jeu et impact sur une rencontre il a encore d’énorme progrès à faire.
      Vu ce qu’il propose il faut le resigné c’est clair mais en faire un titulaire indiscutable et/ou lui proposer un contrat de plus de 10M l’année c’est pas du tout une bonne idée.

      CORDIALEMENT

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top