Blazers

Plus de peur que de mal pour C.J McCollum : entorse du poplité, on souffle dans l’Oregon

cj mccollum
Source image : nba league pass

C’est avec optimisme et soulagement que les habitants de Portland vont pouvoir démarrer cette nouvelle semaine. En effet, alors que C.J McCollum laissai craindre le pire, les nouvelles ont été rassurantes concernant l’arrière des Blazers.

Il y a un certain savoir faire dans l’Oregon, lorsqu’il s’agit de se blesser et de porter la poisse. Sam Bowie, Greg Oden, Brandon Roy, on en a connu des légendes déchues à cause de leur corps à Portland. Par conséquent, on peut être un peu tendu du slip d’une manière générale, lorsqu’un joueur de la franchise locale est aidé à devoir quitter le terrain. C’est ce qui est arrivé ce weekend à Cidjé, dans la défaite des siens face aux Spurs. Un mauvais contact qui a tout de suite fait paniquer la fanbase des Blazers, l’arrière sentant immédiatement que quelque chose n’allait pas. Alors forcément, vu l’historique qu’on vient de mentionner et quand on y rajoute la détermination des gars de Portland à vouloir faire quelque chose en Playoffs cette année, c’était un peu l’angoisse ce dimanche. Nombreux sont ceux qui se demandaient, à juste titre, ce que les dieux du basket allaient leur infliger encore une fois. Heureusement, les nouvelles liées à l’IRM ont été rassurantes, et c’est un gros coup de stress qui est passé en l’espace d’une info. L’incollable Adrian Wojnarowski de chez ESPN était sur le coup, petite élongation du poplité qui forcera McCollum à être réévalué dans une semaine, mais on a évité le pire. Oui, le pire, vous savez ces trois lettres qui glacent le sang de n’importe quel athlète : LCA. Ligaments croisés antérieurs, pour cette fois on passera derrière le genou histoire de titiller l’arrière des Blazers. Un gros ouf collectif lâché par les fans de Portland en apprenant la nouvelle.

Il faut aussi dire qu’en terme de timing, ça aurait été so Blazers de voir une énorme galère du genre leur arriver ainsi. L’an passé, on s’en souvient, c’est une magnifique saison régulière qui était soudainement dégonflée par un sale finish. Damian Lillard touché et nouveau papa, le groupe en manque de second boost d’un point de vue physique, mélangez ça à une mauvaise matchup en New Orleans et vous aviez la recette parfaite pour un upset. Et bien c’est peu dire si upset il y a eu, puisque Portland a été la punchline du printemps en se prenant 4-0 par Jrue Holiday et compagnie. En ayant un vif souvenir de cette désillusion, c’est aussi cela qui rend de nombreux fans de Portland assez nerveux. Comment ne pas les comprendre, en même temps ? Après un tel fiasco sur la plus grande des plateformes, tu souhaites te ramener encore plus déterminé pour montrer qu’il ne s’agissait que d’un mauvais alignement des étoiles. D’où le soulagement en apprenant la blessure légère de McCollum. Il faut impérativement que les Blazers finissent bien leur régulière, se pointent à 100% en Playoffs et prient pour que le tirage soit bon. Car s’il faut se taper Houston ou OKC sans l’avantage du terrain et avec un second meilleur scoreur sur une jambe et demi, bonjour la joue tendue pour encore se faire gifler. On va donc suivre cette semaine sans CJ de très près, voir ce que le second examen donnera le weekend prochain, et espérer pour Portland que le garçon sera opérationnel pour les choses sérieuses dans un petit mois.

Vous connaissez la chanson. Damian Lillard, mois de mars, un allié en moins et des doutes placés sur sa franchise : ça sent le carton à plein nez pour le monstro des Blazers. Il va falloir jouer ainsi en tout cas.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top