Pistons

Reggie Jackson confirme : 32 points et 8 passes, il est bien là le meneur en forme des Pistons

Reggie Jackson

Et il va devoir continuer ainsi.

Source image : NBA League Pass

On parlait de lui sur la pointe des pieds il y a quelques jours, on a eu confirmation cette nuit à Atlanta. Reggie Jackson est dans une excellente forme, et ce sont les Pistons qui en ont encore profité pour obtenir une nouvelle victoire.

C’était le plan, depuis quelques temps. Mais avant de le voir s’exécuter parfaitement, il fallait rester patient. Le plan ? Compter sur trois bons joueurs pour former une équipe dynamique à l’Est, avec Blake Griffin, Andre Drummond et Reggie Jackson dans le Michigan. Débarqué il y a un an, le premier devait trouver son rythme et nous réalisait un début de saison monstrueux, ponctué par un spot logique au All-Star Game. Toujours là pour poser du 20-20 à tour de bras, le second répondait présent sans pour autant faire la saison de sa vie. Deux joueurs sur trois remplissaient ainsi leur rôle… mais que dire du troisième ? Encore et toujours blessé, donc en manque de confiance et d’explosivité, Reggie Jackson n’y arrivait pas. Ses adversaires se jouaient de lui en défense, ses initiatives offensives étaient aléatoires, et par conséquent, les résultats des Pistons ne pouvaient décoller. Forcément, quand tu comptes sur une voiture à quatre roues mais que tu peux compter que sur un pneu et une jante, ça la fout mal. Sauf que, petit à petit, Reggie retrouvait ses cannes et le travail de Dwane Casey pour le garder concentré sur l’objectif long-terme commençait à payer. Un Jackson chaud sur la fin du mois de janvier, mauvais timing pour imposer un All-Star Break à tout le monde ? Les doigts tremblaient chez les fans de Motown, l’interrogation demeurait autour de leur meneur : va-t-il continuer ou va-t-il logiquement rechuter, on attendait la réponse ce vendredi soir à Atlanta.

Et la réponse, on l’a bien eue. Si Drummond a donc encore une fois été mammouthesque chez les Hawks, une habitude de près d’un siècle (26 points – 21 rebonds), si Bruce Brown a fait de son mieux pour dynamiter les lignes arrières de Detroit, si Thon Maker a planté le plus gros shoot de la partie dans le corner et Blake Griffin partait sur de bonnes bases, c’est bien Jackson qui a posé ses bourses sur la table et hissé les siens jusqu’à la victoire. Un peu trop dans l’isolation par moment, Reggie a ensuite calmé la donne pour se jouer de la défense des Hawks et valider deux grosses actions : un and-one salvateur à 90 secondes du buzzer, puis la passe pour Maker qui a climatisé la State Farm Arena. Avant cela ? Jax avait aidé les siens à ne pas prendre l’eau lorsque Trae Young faisait ses grigris et Vince Carter prenait feu. Et lorsque Blake se fait expulser pour des raisons aussi stupides que scandaleuses, c’est derrière les efforts du meneur que Detroit tient le coup. Dans la course aux Playoffs, les Pistons peuvent avoir confiance aujourd’hui, Reggie Jackson est au top de sa forme. Comme d’habitude, on a du mal à s’avancer plus que cela car l’animal peut craquer d’un moment à un autre, mais tous les signes pointent vers une grosse fin de saison, un dernier virage dans lequel l’ancien d’OKC se sent à l’aise. Car c’est ça, aussi, de retrouver Redge en forme : lorsque la pression monte et la température augmente, sa confiance naturelle permet à Detroit d’avoir un joueur en plus capable de faire la différence, plutôt que de reposer tous ses espoirs sur les épaules de Griffin. De bonne augure avant un déplacement décisif à Miami.

Avec 32 points, 8 passes et 0 balle perdue cette nuit, Reggie Jackson a repris le travail sur la même courbe que celle laissée avant le All-Star Break. Un excellent signe pour les Pistons, qui visent le Top 8 à l’Est quand le calendrier indiquera qu’on est le 13 avril.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top