All-Star Weekend

C’était il y a 10 ans : retour sur les concours du All-Star Weekend 2009, pimentés par Derrick Rose, Daequan Cook et Nate Robinson

Nate Robinson

Le dunk de Kryptonate au-dessus de Superman, l’un des grands moments du All-Star Weekend 2009 !

Source image : YouTube

Comme chaque année, le samedi du All-Star Weekend est réservé aux différents concours. Du coup, afin de vous chauffer un peu avant la nuit prochaine, on a décidé de revenir sur ceux de l’édition 2009. Retour dix ans en arrière !

Skills Challenge

Participants : Derrick Rose, Devin Harris, Mo Williams, Tony Parker

Wow, 2009, ça remonte ça. A l’époque, Derrick Rose n’est qu’un rookie dans la ligue, Mo Williams et Devin Harris sont All-Star pour la première et seule fois de leur carrière, et le Frenchie des Spurs Tony Parker réalise sa meilleure saison au scoring. Au milieu de ce beau monde, Derrick veut profiter de ce concours pour montrer à ses concurrents qu’il est déjà prêt à prendre le pouvoir. Et c’est ce qu’il va faire. Au premier tour, le premier choix de draft des Bulls réalise le parcours en trottinant, sans forcer. Slalom tranquilou, ses passes trouvent les cibles, il marque son petit shoot sur sa deuxième tentative et dépose deux lay-ups. Le temps ? 33,3 secondes. Il termine premier en donnant l’impression d’être à 10%. En finale, il se retrouve face à Devin Harris, qui a fini second lors de la première phase. Le meneur des Nets est le premier à s’élancer au deuxième tour et termine le parcours avec 39,6 secondes. C’est beaucoup trop face à un mec comme D-Rose, qui n’a besoin que de 35,3 secondes. Derrick se permet même un petit kiff pour conclure en beauté et couronner sa victoire. En effet, après avoir passé l’ensemble des obstacles, Derrick claque un superbe dunk renversé qui enflamme le public. Désolé les gars, le Skills Challenge, c’est pour moi, rookie ou pas !

Concours à trois points

Participants : Daequan Cook, Rashard Lewis, Jason Kapono, Mike Bibby, Danny Granger, Roger Mason

Vainqueur de l’édition 2007 puis celle de 2008, durant laquelle il a notamment écrasé la concurrence, Jason Kapono débarque à l’US Airways Center de Phoenix avec la ferme volonté de réaliser le triplé, un exploit réalisé par seulement deux joueurs, à savoir Larry Bird et Craig Hodges. Auteur de 16 points au premier tour, le sniper des Raptors se qualifie une nouvelle fois pour la finale en compagnie du shooteur de Miami Daequan Cook et celui du Magic Rashard Lewis, qui terminent respectivement avec 18 et 17 points. Prêt à défendre son titre, Kapono est le premier à s’élancer parmi les trois joueurs. Parfait pour donner le ton, sauf que Jason se montre maladroit, notamment sur la fin. 14 points seulement pour lui. Derrière, Cook et Lewis montent tous les deux à 15 et ont donc besoin d’un tour supplémentaire pour se départager. Qui veut du rab ? Et là, on va assister à une finale à sens unique. Rashard envoie brique sur brique et on commence à se demander si l’arceau va survivre. Il finit avec sept petits points, tandis que Daequan Cook fait le taf avec 19 points au compteur. Devant les yeux de son pote Dwyane Wade, l’arrière du Heat ramène le trophée à Sud Plage.

Concours de dunks

Participants : Nate Robinson, Dwight Howard, J.R. Smith, Rudy Fernandez

Nate Robinson versus Dwight Howard. Superman versus Kryptonate. Voici l’histoire du Slam Dunk Contest 2009. Sans vouloir manquer de respect à Gérard (ohh non jamais) ou Rudy Fernandez, quasiment personne ne se souvient de leurs dunks. Par contre, le duel entre le minimoy des Knicks et le géant du Magic est toujours dans les mémoires. Auteur de deux 50 lors du premier tour, dont un grâce à un dunk sur un panier de 3m65 avec la cape de Superman, Dwight se qualifie facilement en finale et se retrouve ainsi opposé à Robinson, qui a terminé deuxième avec 87 points, juste devant Smith et Fernandez. Nate décide alors de changer complètement de tenue pour se mettre en mode Kryptonate. Le maillot extérieur des Knicks est remplacé par le vert de la Saint-Patrick, Robinson enfile les Nike Foamposite Lite ASG « Kryptonate » et décide d’enlever sa coudière orange pour en mettre une de couleur vert fluo. En s’inspirant de la fameuse pierre imaginaire pouvant affecter Superman, Robinson donne une nouvelle dimension à ce concours. Place au show ! Après un premier dunk renversé bien sale, le nain d’1m75 saute au-dessus de Dwight Howard et sa cape pour claquer un tomar avec une balle verte afin de pousser le délire jusqu’au bout. Superman réalise de son côté un dunk surpuissant à une main ainsi qu’un smash de la ligne des lancers francs. Le public, qui vote pour le vainqueur, donne l’avantage à Robinson, qui remporte ainsi son deuxième concours de dunks face au tenant du titre. Une belle histoire !

Que vont nous réserver les concours de l’édition 2019 ? Rendez-vous la nuit prochaine pour avoir la réponse. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top