Warriors

Steve Kerr n’a pas prévu de reposer DeMarcus Cousins en back-to-back : les champions ne connaissent pas la pitié

DeMarcus Cousins
Source image : Twitter

Les Monstars de Golden State sont au complet depuis vendredi et ne comptez pas sur eux pour épargner la concurrence. Tout juste de retour après quasiment un an d’absence, DeMarcus Cousins devrait immédiatement participer aux back-to-backs sans restriction de temps de jeu.

On commençait à peine à se faire à l’idée qu’une autre équipe que les Warriors pouvait trôner au sommet de la Conférence Ouest quand les champions ont réussi à trouver leur rythme de croisière. Depuis Noël, Steph et sa bande n’ont laissé que deux matchs en route, à chaque fois au bout de la prolongation (109-110 contre Portland, 134-135 face aux Rockets). Mais sinon ? C’est un sans-faute depuis la rouste infligée à domicile par Ivica Zubac et les Lakers. Parfois moins concentrés ou tout simplement pas motivés en arrivant sur le parquet, les quadruples finalistes en titre ont retrouvé un peu de leur esprit de compétition notamment en attaque où l’adresse a atteint des proportions hallucinantes avec cinq rencontres terminées au-delà des 130 points et même trois pics au-dessus des 140 pions sur leurs neuf sorties de 2019. Ça devient tout de suite extrêmement compliqué de scorer plus que ton adversaire dans ces conditions et Golden State n’est pas près de redevenir jouable avec le retour tant attendu de DMC. Signé pour la MLE pendant l’été, Boogie a choisi de soigner sa blessure au tendu d’Achille avec le staff médical de la meilleure équipe du monde. Même si ce n’est pas prouvé scientifiquement, la victoire aide à guérir et cela se confirme avec les derniers propos de Steve Kerr rapportés par Joseph Zucker de Bleacher Report sur le fait de faire jouer les back-to-backs à son pivot.

« Il n’aura pas de grosse restriction de minutes mais nous allons d’abord le faire jouer par petites séquences. Il revient à peine d’un an de blessure, ce n’est pas à prendre à la légère. »

Les derniers espoirs de la concurrence s’effondrent avec cette citation sponsorisée par Kleenex. Si Portland, Orlando, Minneapolis, Detroit, Cleveland et Memphis avaient peut-être un espoir de rencontrer un Kevon Looney dans la raquette lors des derniers B2B prévus pour les Dubs cette saison, ils vont être déçus. Boogie sera bien là fidèle au poste et à peine ménagé par son coach qui compte bien faire grimper rapidement le compteur de minutes de sa tour de contrôle venant de prendre place dans le cinq majeur à son retour sur les planches. Pour ses deux premiers matchs sous les couleurs des Warriors, le All-Star a déjà créé un petit chantier avec 11 points, 7,5 rebonds et 4 assists de moyenne en 18 minutes, s’offrant un joli 3/4 du parking contre les Clippers vendredi dernier. Son temps de jeu aurait même pu être plus conséquent s’il n’était pas sorti pour six fautes au bout d’une petit quart d’heure lors de sa première avec Golden State mais on ne refait pas Boogie. Selon Chris Haynes de Yahoo! Sports, il aurait même pu revenir plus tôt mais les Warriors l’auraient limité à 10 minutes par match et il a préféré repousser son retour pour directement peser sur le jeu. Flippant…

A peine revenu et déjà plus déterminé que jamais le Boogie. En même temps, il entre dans son prime sans avoir disputé le moindre round de Playoffs à l’âge de 28 ans. On peut comprendre que la culture de la gagne des champions en titre lui donne des envies. D’autant qu’il ne sera sûrement plus là à la rentrée 2019-20.

Source texte : Bleacher Report et Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top