Nets

Deux semaines de rab à l’infirmerie pour Allen Crabbe : no panic, Brooklyn se débrouille bien sans lui

Allen Crabbe vient d’être annoncé absent pour deux semaines supplémentaires après ré-évaluation de sa blessure au genou selon ESPN. Si les Nets ne peuvent pas se réjouir de cette triste nouvelle, l’absence de l’arrière ne semble pas pour autant affecter les résultats de son équipe. Crabbe ferait-il marcher Brooklyn de travers ?

Au moment de la blessure d’Allen Crabbe l’inquiétude régnait du côté de Brooklyn. En effet avec la grave blessure de Caris LeVert auparavant, c’était un autre membre important de l’effectif de Kenny Atkinson qui devait rejoindre l’infirmerie des Nets. L’inquiétude était d’autant plus grave que les deux joueurs sont des swingmen ce qui réduit considérablement les possibilités de rotations du coach sur les postes 2 et 3. On craignait donc le pire pour la jeune armada new-yorkaise qui venait de retrouver un souffle en enchaînant trois victoires après avoir subi huit défaites consécutives. L’importance de Crabbe, qui avait récupéré le spot de titulaire laissé libre par Kaaris, n’est pas à démontrer dans cette jeune équipe. Il apporte son sérieux, son éthique de travail et son gros salaire en plus de ses qualités sur le terrain qui ne sont plus à démontrer même si ce dernier est auteur d’une saison très quelconque d’un point de vue statistique avec 9,5 points et son plus faible pourcentage au tir en carrière avec seulement 34% de réussite. Il faut cependant mettre ces chiffres en parallèle avec son rôle dans l’équipe qui est bien moins important en comparaison avec la saison dernière puisqu’il joue en moyenne quatre minute de moins (26 cette saison) et prend trois shoots de moins en moyenne. Une régression dans la hiérarchie qui s’explique par l’explosion de CLV avant sa blessure mais aussi l’excellente saison toute en discrétion de l’ami Joe Harris.

Depuis sa blessure au genou, 10 matchs sont passés et contrairement à ce que l’on pouvait prévoir, l’équipe de Biggie a cartonné avec 7 victoires pour 3 défaites ! De superbes résultats qui permettent aux Nets de s’accrocher dans la course aux Playoffs en restant en embuscade à la neuvième place de la Conférence Est. Et ce n’est pas le seule bonne nouvelle pour Brooklyn, si l’on pensait que l’absence d’AC allait restreindre considérablement les rotations de coach Atkinson sur les ailes, une petite pépite balte a montré le bout de son nez et il s’agit du letton Rodion Kurucs apparaissant même dans notre Rookie Rankings du mois de décembre. Récupéré en quarantième position à la Draft, Sean Marks nous montre une fois de plus qu’il a le nez fin. Car si le jeune ailier est un peu brut de décoffrage, il s’est vite rendu indispensable grâce à l’énergie qui propose. Propulsé titulaire après la blessure de l’ancien joueur des Blazers, il a depuis enchaîné les très bonnes performances avec en point d’orgue une pointe à 24 points contre Indiana. Emmenés par un excellent D’Angelo Russell qui commence à trouver de la régularité, Brooklyn devient solide et montre qu’un joueur comme Crabbe n’est pas indispensable, c’est le collectif qui prime.

Detroit, Miami et Charlotte vont devoir serrer les fesses : Brooklyn ne compte pas ralentir le rythme malgré les blessures et les minots vont tout faire pour accrocher les Playoffs. Et pour cela, ils n’ont même pas l’air d’avoir besoin d’Allen Crabbe qui va pouvoir prendre le temps de soigner son genou douloureux. Attention au retour cependant, car il se pourrait que d’ici là, l’aile de Brooklyn soit passée aux mains de la Lettonie.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top