Hornets

La tuile pour les Hornets : Cody Zeller s’est pété la main, c’est dur pour un immense technicien

Bilan Hornets Crying meme jordan
Source image : Twitter

Mauvaise nouvelle du côté de la Caroline du Nord, le pivot titulaire des Hornets Cody Zeller vient de se fracturer la main droite lors du match contre Orlando. Un problème de poids dans la course aux Playoffs pour la franchise de Jojo.

Alors que la saison dernière de Charlotte avait été rongée par les blessures, notamment celles de Nicolas Batum au coude, le début de celle-ci s’est passée sans trop d’encombres majeures pour les hommes de James Borrego. Le coach rookie, ancien disciple de Gregg Popovich à San Antonio, a pu s’appuyer sur la totalité de son effectif, certes limité en terme de talent, mais assez profond. C’est d’ailleurs cette profondeur qui lui permet d’avoir encore aujourd’hui un bilan équilibré (18 victoires pour 18 défaites) et de se classer sixième de la Conférence Est. Au vu du début de saison encourageant, l’espoir d’accrocher les Playoffs est élevé pour les fans de la franchise. Cependant voilà, une saison sans coup du sort n’existe pas en NBA et c’est sur le pivot de 2m13 que c’est tombé. La gravité d’une telle blessure ne permet pas au staff médical de Charlotte d’établir une estimation d’une date de retour et la possibilité d’une fin de saison pour l’ancien numéro 4 de la très moyenne Draft 2013 n’est pas à écarter. C’est donc un sale coup pour les Frelons qui perdent là leur pivot titulaire, ce qui risque de leur coûter cher dans la lutte pour le top 8. Car si cinq équipes sont parfaitement installées dans le haut de la Conférence Est, la bataille pour les trois derniers spots est ouverte entre Detroit, Miami, Brooklyn voire même Orlando et Washington.

Perdre un élément aussi important de leur effectif risque, en effet, de plomber les résultats des Hornets car même la si production statistique n’est pas folle, seulement 9 points et 6 rebonds en 24 minutes, l’apport de Cody Zeller va bien au-delà des chiffres d’un rôle d’éboueur. Défense, ténacité, travail d’équipe, communication, professionnalisme. James Borrego va devoir trouver une solution pour pallier à l’absence du meilleur rebondeur de son équipe (avec seulement 6 prises par match oui, arrêtez on vous voit rire) et celle-ci pourrait s’appeler Willy Hernangomez. Aujourd’hui utilisé comme un solide back-up, le jeune espagnol pourrait voir son temps de jeu et son importance dans le système de Charlotte exploser. Auteur d’une bonne saison rookie à New-York, il pourrait enfin confirmer le potentiel entrevu lors de son passage aux Knicks. Cette blessure va aussi amener Frank Kaminsky et Bismack Biyombo à grappiller des minutes sur le poste, eux qui étaient légèrement mis de côté de la rotation même si Frank The Tank joue surtout ailier-fort cette année. Enfin, la possibilité de voir l’utilisation du small-ball augmenter n’est pas à exclure étant donné que des cinq avec Batum en pivot ont déjà été expérimentés en début de saison par Borrego. Plusieurs possibilités qui s’offrent au jeune coach, mais aucune qui ne semble assurer autant que Cody Zeller.

Les Hornets vont devoir serrer les dents, car si Cody n’est pas indispensable, Cody n’est pas non plus facile à remplacer. Explosion de Willy ou small-ball à outrance ? Peu importe la méthode, les fans de Charlotte attendent surtout les Playoffs après ce bon début de saison. Alors, prêts à voir Marvin Williams être le joueur qui prend le plus de rebonds dans une équipe NBA ?

Source Texte : Nba.com

1 Comment

1 Comment

  1. The Greak Freak Madic

    2 janvier 2019 à 16 h 29 min at 16 h 29 min

    Spot TTFL pour les pivots

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top