Spurs

Les Spurs ont sorti le talc face aux Sixers : + 27, les mecs se sont mis à défendre sans nous prévenir

spurs popovich

Ceux qui le connaissent savent qu’il en train de sourire.

source image : nba league pass

Eh ben p***n, celle-là on ne s’y attendait pas du tout. Que tous les haters des Sixers sortent le rouleau de sopalin et l’artillerie lourde, la journée commence très bien pour eux. Les Spurs ont fessé l’équipe de Joel Embiid sans aucune concession, 121 – 96, avec un collectif retrouvé. On commence à apercevoir le vrai visage de la franchise texane, et ça fait plaisir. 

Jimmy Butler à 6 points, à 3 sur 13 aux tirs. Joel Embiid à 13 points, à 6 sur 17. Vous la sentez la soirée de merde pour Philadelphie là ? On ne sait pas quel est le problème chez les hommes de Brett Brown mais en tout cas, ils ne sont pas dans leur état normal. Au delà de la raclée monumentale qu’ils ont pris dans la gueule, c’est la manière qui commence à faire flipper. La mi-temps était à peine sifflée que l’on sentait que les Sixers avaient déjà abandonné la rencontre. Alors certes, ils étaient en back-to-back, mais on ne peut pas dire que le match contre les Cavs hier était particulièrement intense… Jojo avait clairement de la place pour s’amuser dans la raquette mais il a joué sans aucune volonté. Buckets n’a fait qu’arroser et avec lui c’est tout l’effectif qui s’est frustré. Aucun des joueurs n’a semblé vouloir défendre et les Spurs ont fait ce qu’ils voulaient sur le parquet. En regardant ce match, on avait même parfois l’impression de revoir… les Éperons des finales 2014. Pour ceux qui s’en souviennent, cela signifie que la victoire était facile, tout simplement.

Néanmoins, se concentrer uniquement sur la contre-performance des Sixers n’a aucun sens car les Spurs ont remarquablement bien joué. Tout le collectif texan a brillé cette nuit, tout simplement. Le ballon circulait incroyablement vite et tous les joueurs se sont visiblement éclatés. Rudy Gay était en mode « lanceur de cailloux dans l’océan » et on le soupçonne d’ailleurs d’en pincer pour les hommes de Philadelphie, tant il leur a fait l’amour tendrement et toute la nuit. Au poste, de loin, de près, le mec n’a loupé que cinq tirs dans le match et finit à 21 points. DeMar DeRozan a lui réalisé un match complet, avec un 20/6/7 très propre. LaMarcus Aldridge n’est pas en reste puisqu’il s’est visiblement découvert une passion pour le Cameroun. Le Marcus a dominé son adversaire dans tous les domaines sans la moindre goutte de sueur. Les Spurs ont donc fait du Spurs basketball et cela faisait longtemps que l’on avait pas vu ça. En ce moment les Éperons sont sur cinq victoires en six matchs et semblent définitivement prêts à lancer leur saison. C’est pas trop tôt hein.

Lorsque les hommes de Gregg Popovich jouent comme ça, ils sont presque imbattables. Lorsque les Sixers jouent de cette manière, même la rédaction de TrashTalk pourrait se les farcir sans un litre de café dans les veines. On ne voudrait pas tirer la sonnette d’alarme, mais entre les déclarations douteuses de Jojo et les résultats peu concluants de ces derniers jours, il semble qu’il y ait un léger problème à Philadelphie. Stay tuned, Jimmy va peut être demander son trade dans la journée.

boxscore sixers 2 boxscore spurs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top