Bucks

Les Bucks ont résisté au retour des Pistons : avoir un roster long comme les bras de Giannis, ça aide un peu

pistons banc

Bah ouais les gars, c’est plutôt chiant de jouer contre le futur MVP.

source image : nba league pass

Victoire 107 à 104 des Bucks en visite chez les Pistons. On a longtemps cru à un blow-out mais les hommes de Dwane Casey ont décidément des ressources insoupçonnées. Ces derniers ont, cette fois-ci, eu un banc digne de ce nom. mais se sont tout de même fait cuisiner à la sauce MVP. Que voulez vous, Giannis est juste trop fort. 

Le début de cette rencontre est très plaisant. Les équipes se rendent coup pour coup notamment grâce au coup de chaud rapide de Reggie Bullock. Alors lui, en plus de défendre comme un bulldog, quand il met dedans, il ressemble vraiment à un vrai joueur de basket. Blake Griffin sert de plaque tournante dans ce premier quart temps, plutôt distributeur que croqueur. De toute façon, il n’a pas trop le choix. Le mec est défendu par une énorme pression et ne peut donc que faire tourner le ballon. A chaque fois que le rouquin pose un pied dans la raquette, trois CRS débarquent. Les Bucks sont en mode gilet jaune sur cette première mi-temps, et on ne parle pas de leur maillot dégueulasse. D’ailleurs, c’est vrai que c’est pas mal comme méthode ça. Tu m’étonnes que les Pistons ne rentrent pas à l’intérieur : si c’est pour être aveuglé par une lueur fluo c’est pas la peine, lunettes de soleil obligatoires. Pour en revenir à notre sujet, à la mi-temps, on ne donnait donc pas cher de la peau de nos amis de Motor City. Mais les petits ont de la ressource et de la niaque. Ils vont même revenir dans le match grâce notamment à… Jon Leuer et Stanley Johnson. Les deux au fond là, arrêtez de rigoler s’il vous plaît.

Stanley finit la rencontre à 20 points et 6 rebonds avec l’un des meilleurs plus minus de son équipe. Généralement, ce n’est pas très bon signe. En même temps, il faut bien le dire, Blake est totalement muselé. Il finit la rencontre en quadruple double dont… dix balles perdues, ne vous affolez pas. Du coup, c’est avec les remplaçants que les Pistons placent un 24-7 à la fin du troisième quart pour revenir à hauteur de Milwaukee. Malheureusement, personne ne peut arrêter Giannis Antetokounmpo. Le mec fait l’amour à tout ce qu’il croise en dessous du panier et finira à 32 points, 12 rebonds et 5 passes à 71% aux tirs. Le Grec est d’ailleurs le joueur qui score le plus dans la peinture depuis le gros Shaq. Imaginez ce dernier avec la vitesse d’un ailier et les bras de l’inspecteur gadget, et vous avez la description du problème que rencontrent toutes les équipes NBA cette année. Ses pénétrations et ses dunks vont d’ailleurs se charger de clore l’affaire, malgré la main chaude de Reggie Bullock et la belle résistance des bad boys. La meilleure équipe avec le meilleur joueur a gagné, parce que parfois le basket, c’est aussi simple que ça.

Amateur de pita, admirez donc le salade, tomate, Andre Drummond supplément rouquin que nous a concocté Giannis cette nuit. Pour les végétariens, vous pouvez toujours mater la raquette des Pistons, ça a clairement manqué de viande cette fois-ci. 

boxscore bucksboxscore pistons 2

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top