Pacers

Victor Oladipo absent indéfiniment : grosse tristesse dans l’Indiana, les tracteurs sont en berne

Victor Oladipo
Source image : NBA League Pass

Gêné par son genou droit depuis quelques temps, Victor Oladipo a dû regarder ses Pacers jouer sans lui ces derniers temps. L’arrière All-Star va devoir s’y habituer, car la franchise a annoncé une période d’absence indéterminée…

Oh la vilaine news qu’on n’aime pas lire. Pour le coup, si y’a bien un garçon qui rend énormément de monde malheureux en étant éloigné des terrains, c’est Pipo. Depuis son transfert d’Oklahoma City pour retourner dans son bled universitaire, Indianapolis, Victor est monté en puissance et a brodé l’étiquette de superstar sur son col. Une progression statistique fabuleuse, un jeu ultra-spectaculaire, ajoutez à cela l’attitude, le leadership, l’envie de bien faire les choses, un premier tour de Playoffs accroché, et vous obtenez une hype immense autour du bonhomme. C’est donc peu dire si on attendait la saison 2018-19 d’Oladipo, lui qui avait repris directement l’entraînement quelques jours après l’élimination du premier round face aux Cavs de LeBron. Le problème, c’est que la campagne démarrera de manière compliquée pour le joueur, lui qui serrera les dents en traînant une vilaine douleur au genou. Moins agressif, moins explosif, Totor reste une machine de guerre au poste d’arrière mais le superhéros de l’an dernier ne répond pas présent. Et même si certaines équipes (coucou Boston) ont droit à des rappels saisissants, le All-Star voit ses pourcentages chuter et ses grosses soirées se réduire en nombre. On s’inquiète dans l’Indiana, et on décide de mettre la bête de côté le 7 novembre dernier, pour voir de quoi il s’agit vraiment. La réponse, fuck fuck fuck, on l’a obtenue en partie aujourd’hui.

Est-ce que c’est grave, docteur ? Oui, un peu. Suffisamment pour que le staff des Pacers décide de sortir un communiqué, indiquant qu’Oladipo sera absent sur une durée indéterminée. La bonne nouvelle, car il y en a tout de même une, c’est que le gourou d’ESPN qu’est Adrian Wojnarowski a tout de suite écrit sa version de la nouvelle, affirmant que Victor retrouverait les siens « dans un futur proche ». Alors forcément, vous vous retournez vers nous et vous nous demandez : c’est quoi un futur proche ? Tout dépend de ce que la franchise d’Indiana va faire au niveau de sa communication, et là-dessus on préfère rester patient. On peut potentiellement acter le fait qu’on ne reverra pas Oladipo avant 2019, mais tout peut changer en très peu de temps vu le peu d’informations qui ont été données par les Pacers. Une chose est sûre, en tout cas, c’est que Nate McMillan a un sacré coup de bol niveau timing. Dans quel sens ? Le calendrier des semaines à venir est plutôt clément, ce qui pourrait permettre à son équipe de rester dans les hauteurs de l’Est sans compter sur Victor sur les parquets. Deux fois Chicago, deux fois Atlanta, New York, Cleveland, Brooklyn, et deux fois des équipes dans le dur comme Washington ou Sacramento, y’a pire. Disons que, dans l’histoire des coachs qui apprennent l’absence de leur meilleur joueur, on a connu pire au niveau du menu. Mais cela ne veut pas dire qu’Indy va cartonner sur ce mois de décembre. Sans Totor, il va falloir toujours et encore compter sur la profondeur de l’effectif, et espérer que tout ce beau monde contribue à maintenir le navire à flot. Un bien beau challenge, pour un vestiaire qui doit se renforcer en anticipation de futurs Playoffs attendus.

En 6 matchs sans Victor Oladipo, les Pacers sont à 3-3. Rien de très réjouissant, mais en matant le calendrier à venir, la mission réservée au groupe et les nouvelles venant du Woj, on peut émettre la piste suivante : c’est peut-être l’heure de tester réellement cette équipe d’Indiana. On espère retrouver Pipo le plus rapidement possible, car la NBA est nettement moins fun sans lui.

Source : The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Pierre Marchand

    1 décembre 2018 à 9 h 39 min at 9 h 39 min

    r

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top