Kings

Les Kings voudraient récupérer Otto Porter : ça peut passer, mais va falloir croiser les doigts

Otto Porter
Source image : NBA League Pass

En galère au poste d’ailier et déjà attiré précédemment par l’ailier, les Kings seraient prêts à dégainer sur Otto Porter. Maintenant, il faut être patient, au taquet, et proposer une offre aux Wizards au meilleur moment.

Ce n’est une surprise pour personne qui suit d’assez près la franchise californienne, à Sacramento on aime bien le couteau-suisse de Washington. Pourquoi ? Tout simplement car il y a quelques mois, les Kings avaient montré leur fort intérêt envers Porter lorsque ce dernier était agent-libre restreint. Démarrant sa carrière chez les Wizards et prêt à signer un gros contrat, Otto avait eu droit à la visite d’un bon contingent from Sacramento, histoire de voir si le projet local pouvait intéresser le bonhomme. Et à l’époque, l’intérêt semblait mutuel, sauf que c’est Brooklyn qui mettait le pactole sur la table, forçant l’ailier à signer la paperasse et donc le management de Washington à matcher l’offre. Fin d’idylle entre Porter et les Kings, avant même qu’elle ne commence, mais les échanges avaient bien marché à l’époque. Il n’y a donc pas de quoi être choqué, en apprenant via The Athletic que Sacramento se tient prêt aujourd’hui pour récupérer l’ailier. Depuis quelques temps maintenant, et on le voit de toute évidence cette saison, Vlade Divac cherche un joueur solide à caler de manière durable sur le poste 3. Difficile de savoir si l’offre faite à Zach LaVine allait dans ce sens l’été dernier, mais une chose est sûre, entre Iman Shumpert, Troy Williams et Justin Jackson, la rotation à l’aile est bien trop faible. Quand vous cumulez la passion des Kings pour Otto et leur faiblesse sur le spot où il évolue, on peut comprendre encore plus l’excitation autour du dossier. Mais il y a un élément important à prendre en compte.

Et cet élément, ça s’appelle les Washington fucking Wizards. Menée par Ernie Grunfeld aujourd’hui, la franchise de la capitale américaine est à un gros carrefour de sa récente histoire. Le dirlo des Wizards a en effet du mal avec son effectif ainsi que les attentes placées sur eux, le début de saison raté n’a pas loupé puisque Grunfeld a rendu tout le monde transférable. Tout le monde ? Tout le monde, John Wall et Bradley Beal inclus. Alors forcément, en voyant ça, on se dit que Porter est lui aussi dispo, sauf que le pépère en question ne gagne pas un Bounty par mois, et pour réaliser un transfert de qualité il faut méchamment bricoler. Avec 106 millions de dollars sur 4 ans, Toto gagne très bien sa vie, mais pour que les Kings le récupèrent, un transfert doit être sérieusement monté. Draguer Washington avec Zach Randolph, Ben McLemore et une cloche blanche et violette ? Pas sûr que ça fonctionne. Peut-être faudra-t-il, malheureusement, se séparer d’un des petits qui végète sous les ordres de Dave Joerger, et qui ne demande que du temps de jeu pour éclore. Les Wizards ont l’air de vouloir tourner une page, c’est donc le moment idéal pour tenter le coup. Mais avec tout le respect qu’on a pour Zibo, la seule chose que Washington va tourner en le récupérant c’est la weed de son narcotrafic. Skal Labissiere, Harry Giles ou un autre gamin va peut-être devoir faire ses valises, seulement si les Kings tiennent vraiment à récupérer Otto Porter.

Pas facile de monter un transfert autour de l’ailier des Wizards. En sous-régime tout en étant en sur-paye, Otto Porter devrait finir aux Kings si Vlade Divac et ses associés s’y mettent vraiment, mais un transfert n’aura pas lieu sans une large contrepartie : pigeons ou pas, à Washington ça ne lâchera pas le jeune joueur aussi facilement.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top