Nets

Les Sixers se font marcher dessus à Brooklyn (122-97) : non, vous n’avez pas mal lu

Embiid

Ca fait moins le malin face à Jared Dudley, hein ?!

Source image : NBA League Pass

Petit duel de Division Atlantique hier soir avec le déplacement des Sixers pour un petit back-to-back du côté de Brooklyn, après une victoire sur Detroit. Ce qui n’aurait dû être qu’une simple formalité pour une équipe comme Philadelphie s’est transformé en grosse gamelle, la faute à des Nets qui signent une victoire référence.

On penchait pour une victoire d’un favori de la Conférence Est face à une équipe destinée à jouer le tank, pour un massacre de Joel Embiid dans une forme de mammouth face à la faible raquette des Nets composée de Jarrett Allen et Jared Dudley, et finalement, rien de tout ça. Au Barclays Center, la troupe de Kenny Atkinson a sorti le bleu de chauffe et s’offre le luxe de piétiner un favori de sa conférence, en plus de réduire au silence le joueur chaud du moment. Jojo ne finit « qu’à » 16 points, avec seulement 8 petits tirs tentés et de grosses difficultés à protéger sa raquette, trop fatigué par ses récentes mixtapes apparemment. Les hommes de Brett Brown souffraient mais s’accrochaient lors d’un premier acte disputé avant de se faire totalement fumer en deuxième mi-temps par le collectif des Nets emmenés par D’Angelo Russell (21 points) et Caris LeVert (20 points). Après s’être régalé avec les Pistons, Brooklyn s’offre un nouveau gros morceau de l’Est, et cette fois avec la manière puisqu’on parle quand même d’un écart de 27 points face à la franchise du ROY et de Jojo, avec en plus Jared Dudley dans leurs rangs. Propre. Maintenant, bien évidemment, on garde en tête le fait que les Sixers s’étaient eux aussi farci Detroit, hier midi, donc situation de back-to-back assez fatigante.

La rencontre a été remportée à l’envie par des Nets qui se sont accrochés comme des chiens errants à leur os à moelle, la preuve en est avec les 27 turnovers du côté de Philly. Une défense de fer récompensée par toutes ces balles perdues qui ont représenté autant de munitions pour les protégés de Notorious, déterminés à enfoncer jusqu’au bout les Sixers. Pour ces derniers, c’est une cinquième défaite cette saison, illustrant parfaitement l’irrégularité de la bande à Jojo et leur difficulté à se sortir les doigts lorsqu’ils se font rentrer dedans. On ne devrait pas voir un favori de l’Est se faire autant bousculer, avec tout le respect que l’on a pour des Nets qui étonnent depuis le début de l’année. Le Barclays Center enregistre au passage sa troisième victoire après les Knicks et surtout les Pistons, tout en ayant posé de gros problèmes aux Warriors et aux Rockets. Les Nets ont de quoi avoir le sourire, leurs performances vont probablement redistribuer les cartes car oui, Brooklyn dispose largement de quoi viser plus haut. L’effectif est profond et semble apprécier le jeu proposé par le coach : de la vitesse, du rythme, du tir lointain, le tout parfaitement illustré par un Caris LeVert qui se fait petit à petit un nom en ce début de saison. L’équipe en noir a fait le plein de confiance hier soir et va pouvoir attaquer la suite avec plus d’ambitions, elle aura bien besoin dans un road-trip qui va l’emmener à l’Ouest.

Joel Embiid ne fera donc pas la passe de trois et les Sixers continuent de justifier les doutes après un début de saison vraiment digne des plus belles montagnes russes. En plus de se ramasser contre les gros, il faudrait éviter une mauvaise série contre les équipes plus « faibles » et il faut se rassurer dès mardi à Indianapolis. Coucou Myles Turner.

boxscore

boxscore2

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top