Raptors

Première réussie pour Kawhi Leonard à Toronto : 24 points et 12 rebonds, après un an off ça rassure

Kawhi Leonard
Source image : NBA League Pass

Pour sa toute première sortie dans la Scotiabank Arena de Toronto, Kawhi Leonard n’a pas déçu. Bien dans ses pompes, bien accueilli, le nouveau patron des Raptors a fait le boulot en silence, comme on pouvait s’y attendre.

C’est con, car cela semble anodin à première vue, mais cette soirée avait toute son importance pour la franchise canadienne. Une première soirée, parmi tant d’autres à venir, durant laquelle il faut s’assurer que tout est ok dans le paysage de l’ailier All-Star. Et pour le coup, côté Raptors, on avait mis le paquet pour s’assurer que le petit nouveau soit bien reçu. Introduction monstre (comme souvent) gérée par le staff comm de la franchise, place de dernier pour faire en sorte que la standing ovation soit maximale de la part des fans, avant même que le match ne commence l’énergie était palpable et les dingos de Toronto faisaient en sorte que leur image ne soit pas changée : il faisait chaud en plein mois d’octobre, sacré perf pour y arriver in the 6. Mais après ces broutilles d’avant-match, du petit lait pour les yeux mais rien de bien concret, il fallait assurer sur le parquet. Et mine de rien, cela faisait quasiment un an que Kawhi n’avait pas vraiment joué. Non, désolé, on ne comptera pas les 9 pauvres matchs joués avec les Spurs l’an dernier, roulés de manière irrégulière et avec un Leonard sur une seule jambe. Ce mercredi, le All-Star était bien sur ses appuis, prêt à dominer, prêt à se défoncer des deux côtés du terrain, en bref prêt à rappeler qu’il reste l’un des tout meilleurs joueurs au monde au moment où ces lignes sont écrites. Sans avoir à forcer le jeu, Kawow a réussi, et dans un cadre qui faisait forcément boomboom dans le coeur de ses fans.

Car Toronto n’affrontait pas Brice-la-Gaillarde en plein mois d’août. On parlait, quand même, de jouer les Cavs pour le tout premier match de la saison. Autant dire qu’avec le départ de LeBron et l’historique pénible vécu par les Raptors face à Cleveland, défoncer l’armée de Tyronn Lue était la seule option. Collectivement, on pourra y revenir au fur et à mesure que la saison avancera, il y aura évidemment du pain sur la planche. Nouvelles rotations avec Siakam dans le cinq (le temps d’un soir ?), nouveaux systèmes et nouvelle répartition des shoots, cette équipe de Toronto trouvera son rythme de croisière dans peu de temps. Mais hier soir, c’est l’état de Kawhi Leonard qui importait, son jeu, sa technique, son aisance. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme aux mains gigantesques a été engagé dans ses nouvelles pompes. Jeu toujours aussi soigné au poste, initiatives intéressantes en création, Kawow aura besoin de plusieurs semaines avant de parfaitement connaître les préférences et déplacements de ses coéquipiers mais la base est là. Solide, comme souvent, en défense comme en attaque, se ruant au rebond offensif pour aider les copains sous les arceaux, aidant parfaitement sur les prises à deux pour frustrer les créateurs de Cleveland. Une perf all-time ? Non, c’est sûr. Mais y en avait-il besoin ? Non, également. Kawhi devait nous montrer, face à l’ennemi numéro 1 des Raptors, qu’il était là pour le business et qu’il était prêt dès le premier soir. Mission accomplie, sans faire de bruit.

Le premier vrai test de Leonard viendra en cette fin de semaine, face à Boston vendredi soir. De quoi tirer quelques premières conclusions ? Pas tellement, mais un rendez-vous suffisamment important pour voir si Kawhi est bien à 100% de retour. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top