Kings

Dave Joerger annonce la couleur : les Kings galoperont avec De’Aaron Fox comme franchise player

De'Aaron Fox

Tiens, un projet à Sacramento.

Source image : youtube

Ce n’est pas la grande joie à Sacramento, mais ce n’est pas la misère non plus. Petit à petit, le roster se remplit de pas mal de talents qui vont par contre devoir s’affirmer cette saison. Sans pick de draft ni de chances d’aller en Playoffs, les Kings n’ont qu’un seul objectif : faire jouer les jeunes. Dave Joerger l’a annoncé lors du Media Day, De’Aaron Fox va devoir prendre les rênes d’une équipe qui laissera cette fois-ci ses vétérans sur le banc. 

Le soleil brille en Californie, mais quelques nuages traînent toujours au-dessus de la capitale. La franchise ne peut pas viser les Playoffs, ni le premier choix de draft puisqu’ils n’ont pas leur pick. Il ne lui reste qu’une seule solution : jouer et se donner à fond. N’avoir aucun choix a évidemment une grosse conséquence sur le plan sportif, mais peut permettre aux joueurs de donner tout ce qu’ils ont dans le ventre, n’étant pas obligés à perdre par la direction. Et c’est là que la saison de Sacramento sera très intéressante à suivre. Joerger a posé lors du Media Day les bases pour l’année à venir : il veut voir ses jeunes galoper, laisser les plus vieux sur le banc pour les encadrer, et surtout lancer De’Aaron Fox dans le grand bain : le jeune prince est couronné roi. Après une année rookie en demi-teinte mais tout de même largement prometteuse pour la suite, Fox est destiné à être un élément majeur dans la reconstruction de Sacramento. S’il peut endosser ce rôle de franchise player dès maintenant, ça ne peut qu’être bénéfique pour la suite.

« La meilleure chose pour lui est de jouer vite et de lui laisser le plus d’espace possible. Jouer petit et essayer d’exécuter tout ça serait bien pour De’Aaron. C’est l’homme de la franchise. Je pense vraiment qu’il l’est et je pense que tout le monde est d’accord là-dessus. »

Certains peuvent y voir de la pression inutile mise sur les épaules de Fox, mais le joueur est parfaitement ok avec ce statut et le style de jeu rapide que Joerger veut mettre en place.

« J’ai toujours joué de cette façon. J’ai toujours joué avec une équipe qui a des hauts et des bas, au lycée, à l’université etc… C’est ce que Joerger veut mettre en place cette année, et j’ai très hâte de voir ce qu’il se passera. […] Quand on le faisait, c’est plutôt efficace, mais il n’y a pas beaucoup de jeunes équipes qui évoluent à un bon niveau sur demi-terrain. C’est un des points sur lesquels j’ai besoin de travailler en tant que meneur. »

Joerger sort un peu plus de ses sentiers habituels, notamment par rapport à son passage à Memphis. Mais voir un plan de jeu défini et un début de hiérarchie est une bonne chose pour Sacramento. Surtout que ce choix de jouer vite est loin d’être du n’importe quoi : Fox aime courir et le voir dans une équipe qui accentue ce jeu rapide qu’il affectionne tant est assez alléchant. A ses côtés, on peut mentionner les Buddy Hield et Bogdan Bogdanovic (attention à sa blessure) qui feraient des malheurs en transition. Marvin Bagley III sera intéressant à suivre, et on n’oublie pas Harry Giles qui aime ces situations de contre-attaque. Et en parlant d’intérieurs, ils vont avoir un rôle primordial car c’est par leur présence en défense et au rebond défensif que les Kings auront la possibilité d’augmenter le tempo. Sacramento était la saison passée la vingtième équipe de la ligue en transition, avec 10,4 points en contre-attaque par rencontre, il y a vraiment une possibilité de voir cette moyenne en hausse la saison prochaine car Joerger a la matière pour. Vous l’avez compris, on approuve totalement cette idée mais on se sent obligé de mettre un petit point noir : Bagley en 3… non, stop, même s’il est associé à Justin Jackson. Mettre le deuxième choix de draft en ailier, ce n’est pas lui rendre service que ce soit en attaque ou en défense. Jackson, de son côté, peut jouer 4 dans une lineup small ball et a montré lors de son année rookie toutes ses qualités, mais on a beaucoup de mal à comprendre où Joerger veut en venir avec ce projet un peu fou.

Un plan de jeu et un franchise player, on ne peut pas dire que les Kings avancent à l’aveugle. Joerger a les cartes en main pour mettre en place ce qu’il a en tête. Ça ne va pas matcher à 100%, ça ne va pas être tout le temps très fameux, mais il sait au moins dans quelle direction aller et ça, c’est assez nouveau à Sacto…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top