Magic

Aaron Gordon et Jonathan Isaac sur les ailes d’Orlando : culotté, mais le projet pourrait cartonner

isaac gordon
Source image : Montage YouTube

Plus que quelques jours avant l’ouverture du camp d’entraînement à Orlando, et une grosse question se pose déjà sur le cinq majeur du Magic : qui mettre dans les ailes ? Les options sont là autour d’Aaron Gordon, ce sera à Steve Clifford de trancher.

Le nouvel entraîneur des potes de Mickey a du pain sur la planche. Déjà qu’il se prenait pas mal la tête du côté de Charlotte ces dernières années, Clifford sait qu’il entre dans une franchise en pleine reconstruction, qui ne demande qu’un guide pour prendre une vraie direction. Contractuellement, la boussole a déjà été consultée puisque c’est Aaron Gordon qui a touché le jackpot en étant prolongé pour 4 ans. Elfrid Payton n’ayant pas eu la même chance, Evan Fournier et Nikola Vucevic étant dans les rumeurs de transferts, c’est un gros virage que le Magic souhaite prendre et cela démarre dès cette saison avec une transition à faire dans la façon d’aborder l’avenir. La tentation, rassurante, serait de garder les vétérans dans leurs rôles respectifs, donc faire confiance à des copains comme Evan Fournier, Terrence Ross ou Jonathon Simmons afin de gérer le business aux côtés de Gordon. Mais si Clifford a été recruté, ce n’est pas pour garder la franchise dans le même état flingué que celui des dernières années : il faut innover, oser, tenter de nouvelles choses. D’où le concept susurré par John Denton, reporter officiel du Magic sur le site de la franchise, qui consisterait à proposer la doublette suivante sur les postes dit forwards, donc ailier-shooteur et ailier-fort.

Aaron Gordon et Jonathan Isaac, main dans la main.

Deux types de joueurs différents, deux bagages différents, mais un point commun : du freak athlétique. Moins dans les hauteurs que son pote Aaron, le jeune Jonathan est une de ces lianes dont le GM John Hammond raffole, et il a vu lors de la dernière Summer League qu’il avait bien fait de sélectionner Isaac lors de la Draft 2017. Quelques 208 centimètres pour un corps encore bien frêle mais en constante évolution, Jojo la touffe a surtout cette mobilité incroyable, lui permettant de concevoir des minutes au poste d’ailier et d’ailier-fort sans le moindre problème. Le concept de Denton est donc celui-ci, en prenant compte des spécialités de chacun : Isaac pourrait être ailier-fort en attaque et ailier en défense, offrant à Gordon la possibilité d’être ailier en attaque et donc ailier-fort en défense. Pourquoi ? Déjà car Aaron est plus petit que son copain Jonathan (2m06), ce qui le désavantage un poil dans sa propre moitié de terrain quand il joue poste 4. Avantage cependant du côté offensif, puisque Gordon possède un handle qu’Isaac n’a pas du tout, le marsupial peut donc créer balle en main en venant de l’aile. Mais au-delà des capacités pures des deux joueurs, c’est surtout le message envoyé qui serait beau à regarder à la rentrée : fuck les vétérans, développons nos jeunes. C’est peut-être, pour Orlando, le meilleur projet à concevoir quand on voit la gueule des dernières saisons. Le plafond des Ross, Vucevic et Fournier semble bientôt défini, alors que celui des freaks comme Gordon ou Isaac est encore à dessiner. Maintenant, est-ce que Clifford aura les balls d’imposer cette doublette ou alors verrons-nous Jonathan en sortie de banc, là est la grande question de ce futur camp d’entraînement.

Orlando semble en pleine transition dans sa reconstruction, et il y a du jeune à développer sans même les regarder. Mo Bamba, Jonathan Isaac, Aaron Gordon, voilà un trio du frontcourt qu’on retrouvera bientôt en titulaires chez le Magic… mais pourquoi attendre plus tard quand on peut déjà les mettre à l’entre-deux dès octobre prochain ?

Source : NBA.com/Magic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top