Pacers

Le coach personnel de Victor Oladipo annonce la couleur : « Il est en train de devenir un mini-LeBron »

Victor Oladipo
Source image : NBA League Pass

Dans la famille des déclarations estivales qu’on adore, histoire de hyper tout le monde à quelques semaines de la reprise, on demande le coach perso de Victor Oladipo. Apparemment, son client est en train de taffer comme un porc.

Difficile de trouver plus belle story que celle de l’arrière des Pacers, l’an dernier. On s’en souvient à peine, et pourtant c’était il y a seulement quelques mois, la franchise de l’Indiana transférait Paul George au Thunder en croisant les doigts pour que Vicky devienne ne serait-ce qu’un tiers de ce que le management envisageait. Avec Domantas Sabonis dans la poche arrière de son sac, Oladipo débarquait chez les Pacers et voulait enfin prouver que son talent était hors-normes. Poids perdu, mental travaillé, leadership ajouté, c’est tout simplement un nouvel homme qui est arrivé dans l’Indiana et qui a transformé la saison des Pacers en un véritable rêve éveillé. 23,1 points, 5,2 rebonds et 4,3 passes de moyenne ? All-Star pour la première fois de sa carrière ? Et le mec emmène Indy en Playoffs ? En poussant les Cavs de LeBron jusqu’au Game 7 ? Tout ça pour finir avec le trophée logique de Meilleure progression de l’année ? Impossible de chercher le chanteur au sourire Colgate, qui a retourné la Ligue avec une saison folle et totalement chamboulé les pronostics d’avant-saison. Seulement, Oladipo n’a pas prévu de s’arrêter en si bon chemin. Après la défaite des siens au premier tour des PO, on se souvient avoir vu quelques potentiels échanges de textos entre le joueur et son coach personnel, lui demandant quand est-ce qu’il était dispo pour retourner au boulot. Apparemment, ce n’était pas une feinte, puisque ce dernier a balancé cette petite pépite du côté de Hoop Central. De quoi ravir les fans des Pacers.

« Si vous pensiez qu’il était explosif l’an dernier, cette saison il va être vraiment flippant… Il est en train de devenir un mini-LeBron. »

Dédicace à Eric Bledsoe, qui était censé remplir ce rôle mais a préféré géré celui de serpillière pour Terry Rozier. Un mini-LeBron en train de naître dans l’Indiana ? Pourquoi pas. Disons qu’athlétiquement, on peut comprendre la comparaison. Physiquement gâté par la nature, ultra-explosif et ayant changé son corps pour devenir une machine de guerre au poste d’arrière, Victor a troqué les beignets contre les haricots verts et c’est un autre homme qu’on a découvert. Mais on le sait, car on l’a déjà vu plus d’une fois en NBA, le plus dur est de confirmer. Combien de joueurs ont déjà réalisé une grosse saison, avant de retomber gentiment dans des standards plus discrets ? Là est le plus grand des challenges à venir pour Oladipo. Désormais attendu comme une star chaque soir, le All-Star sera la cible de tous les scouting reports et la feelgood story de l’an passé à Indiana demandera une version bis avec des Playoffs immanquables. Normalement, on peut s’attendre à un Vicky toujours aussi bon, clutch, rapide, aérien et leader, mais que va-t-il nous réserver de nouveau dans son arsenal ? Peut-être aurons-nous droit à un athlète encore plus dur, plus explosif, plus durable. Mais c’est bien dans la production numérique qu’Oladipo sera observé de près, car il n’aura quasiment plus le droit à l’erreur. Un peu comme un certain… LeBron.

Le teasing de l’été a bien été géré par les proches de Victor Oladipo, maintenant on sait qui on veut voir à la rentrée NBA : un All-Star encore meilleur, encore plus confiant, encore mieux armé, et qui nous régale encore plus que la saison passée. Fastoche.

Source : Hoop Central

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top