Rockets

Les Rockets activent la team option de Mike D’Antoni : Mister Pringles restera à Houston jusqu’en 2020

Mike D'Antoni

Amplement mérité, mais maintenant il faut aller jusqu’en Finales NBA.

Source image : Youtube

Houston a décidé d’activer sa team option concernant Mike D’Antoni, pas une surprise tant ses résultats à la tête des Rockets sont excellents. L’ex moustachu sera désormais lié à la franchise texane jusqu’en 2020 et il devrait pouvoir compter sur ses deux arrières Chris Paul et James Harden pour défier à nouveau les Golden State Warriors la saison prochaine.

On les avait quitté fin mai, après une défaite en finale de Conférence face à Golden State et un Kevin Durant injouable, les Rockets ont choisi en toute logique de miser sur la continuité selon Jonathan Feigen du Houston Chronicle. Signé pour quatre ans en 2016, Mike D’Antoni poursuivra son travail au Texas jusqu’en 2020 après que le front office des Fusées ait activé sa team option pour la saison 2019-20. Coach de l’année 2017, MDA a failli récidiver mais Dwane Casey auteur d’une sublime régulière avec Toronto a raflé la mise. Passé par Phoenix et New York, le partisan du run-and-gun est parvenu à tirer le maximum de son équipe lors des deux dernières saisons en proposant un jeu rapide et en donnant carte blanche à tous ses snipers. Bien aidé par un James Harden calibre MVP, Houston a terminé la saison en tête de la Conférence Ouest avec un bilan de 65-17 après avoir été dauphin de Golden State l’année précédente. L’apport de Chris Paul, transféré en provenance des Clippers l’été dernier a également permis à l’équipe de passer un cap. Chef d’attaque et gestionnaire, ce dernier a notamment participé à l’éclosion du pivot suisse Clint Capela et faisait office de relais de D’Antoni sur le parquet.

Cette saison, c’est également collectivement que Houston a progressé tant en phase offensive que défensive. Souvent décrié pour être considéré comme un coach d’attaque, incapable d’imposer une rigueur défensive à son équipe, Mike a fait mentir tout le monde. Agressif, présent sur les lignes et cohérent dans les rotations, Houston est devenu une valeur sûre de la Ligue dans ce domaine. Avec 103,7 points de moyenne encaissés par match, les Rockets sont devenu la septième meilleure défense NBA. Et si même James Harden, souvent caricaturé comme le pire défenseur de la Ligue, a commencé à s’y mettre un minimum, ça veut tout dire ! L’objectif de la saison prochaine sera bien évidemment d’aller chercher des Warriors intouchables depuis deux saisons et l’arrivée de Kevin Durant. D’Antoni a pu compter sur des profils 3 and D comme Ariza, Green ou Mbah Moute sur les ailes qui correspondaient parfaitement à son style de jeu. Néanmoins, pas sûr que Houston réussisse à tous les conserver cette année. Quid également du dossier Clint Capela. L’ancien pivot du championnat de France a déclaré vouloir gratter un contrat max dès été alors que le gros chèque promis à Ryan Anderson pose également souci. Même si CP3 devrait rempiler, quel effectif aura l’ancien coach de New York sous la main l’année prochaine ? That’s the question.

L’avenir des Rockets s’écrit plus que jamais avec Mike D’Antoni, assuré de poursuivre l’aventure au moins jusqu’en 2020. Avec les Warriors dans le viseur, le front office texan doit réaliser une free agency de qualité pour espérer obtenir un résultat et tenter d’aider MDA à accéder à ses premières Finales. Avec plusieurs dossiers chauds sur la planche, l’été s’annonce chargé à Houston !

Source texte : Houston Chronicle

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top