Rockets

LeBron James qui signe aux Rockets cet été : le scénario serait de moins en moins probable

lebron rockets
Source image : FanSided

Sam Amick, au rapport. Le journaliste de USA Today a donné ses dernières infos concernant le dossier LeBron James, mélangé à celui de Chris Paul. Voir les deux hommes jouer ensemble la saison prochaine semble de moins en moins jouable.

Plus que quelques jours avant que la folie de la free agency envahisse nos journées et nos réflexions. Plus que quelques jours avant que la planète basket se pose la même question en coeur, mais où va jouer LeBron la saison prochaine ? Depuis des mois, le loto du cyborg est joué par tous les petits curieux qui veulent parier sur une destination en particulier, et chacun y va de son propre pronostic. Los Angeles, Philadelphie, Miami, New York, Cleveland, Milwaukee ou… Houston,, tout le monde a eu droit à sa propre cote sur The Decision III. La piste Rockets était et est encore souvent mentionnée dans le haut du panier, car l’équipe de James Harden est la plus apte à pouvoir faire tomber les intouchables Warriors. C’est notamment en cela que le squad de Mike D’Antoni était une destination à fort potentiel, car en signant à Houston ce bon LeBron aurait un Big Three d’entrée, capable de l’aider à gagner de nouvelles bagues. Ajoutez à ça la présence de Chris Paul, un de ses meilleurs amis depuis des années, la possibilité de ne pas se tuer à la tâche comme cette dernière saison en pouvant compter sur El Barbudo, et vous avez une piste des plus crédibles. Sauf que ces derniers temps, même si on ne sait absolument rien de ce que va faire LeBron, les Rockets se sont fait distancer dans les débats nationaux par les Lakers, les Sixers et donc les Cavs, un trio de tête également rapporté par Brian Windhorst dans le dernier podcast de Zach Lowe sur ESPN. Cette fois, c’est l’ami Amick de USA Today qui rajoute sa touche personnelle, et elle est en lien direct avec Chris Paul.

Il est tout à fait normal de se demander si LeBron James jouera dans la même équipe que son meilleur ami et agent-libre, Chris Paul, et cela fait plus de six mois qu’on s’est posés cette question. Mais si les Rockets semblent de plus en plus persuadés qu’ils ne verront pas LeBron signer chez eux, ils restent clairement confiants sur le fait que Paul ira nulle part ailleurs.

Si cela peut servir de potentielle indication, Paul fait partie du contingent de joueurs de Houston qui est attendu ce lundi pour les NBA Awards à Los Angeles, afin de célébrer avec James Harden le trophée de MVP qui est globalement attendu entre ses mains. De plus, Chris a récemment acheté une nouvelle maison dans la région de Houston. En ce qui concerne la possibilité de voir LeBron le rejoindre, cela semble de moins en moins probable.

Ce rapport vient notamment suite aux blasphèmes envoyés par ce bon Chris Broussard dans l’émission Undisputed, au cours de laquelle le reporter avait affirmé qu’il y avait une mauvaise ambiance entre CP3 et les Rockets. Rien de tout ça, pour le moment. Le meneur a certes annoncé la couleur en demandant un potentiel salaire maximum, mais entre ce qui se dit début juin et ce qui se fait début juillet, il y a un énorme pas. Un que Chris Paul essaye de réaliser en prenant en compte la future décision de son pote LeBron, lui qui pourrait donc mettre Houston de côté. Quelque part, cela aurait pas mal de sens. Car après avoir vu le tabassage en règle réservé à Kevin Durant après avoir rejoint Golden State, voir le King signer aux Rockets alors que James Harden va être nommé MVP et qu’ils viennent de réaliser la meilleure régulière de leur histoire, ce serait un peu too much. Ce serait un move suffisamment crade pour que le travail réalisé par LeBron sur sa propre image et dans sa quête du GOAT soit soudainement entachée pendant plusieurs années. De plus, aller à l’Ouest, sachant que l’Est reste sa salle de bain personnelle, serait assez étonnant. Cependant, dans une NBA actuelle dominée par les Warriors, il ne faut pas sous-estimer ce que le King peut décider de faire. Blasé par toutes les défaites accumulées en Finales NBA, peut-être que LeBron va vouloir mettre un terme à toute forme de compétition en rejoignant les Rockets. Ou bien peut-être, comme le confirment Windhorst et Amick, que Houston n’est plus dans les destinations finalistes aux yeux du numéro 23.

Sixers, Lakers et Cavs, voici le potentiel trio de tête au moment où ces lignes sont écrites. Les Rockets ont un chouette projet à lui proposer, et LeBron acceptera certainement de les rencontrer dans dix jours, mais l’aspect ring chasing est peut-être un poil trop fort dans ce cas précis. 

Source : USA Today

1 Comment

1 Comment

  1. gimmickgui

    24 juin 2018 à 16 h 16 min at 16 h 16 min

    Autrement dit les seuls véritables adversaires des warriors la saison prochaine risquent une fois de plus d’être les seuls… warriors.
    J’aurai pourtant bien aimé voir JAMES se lancer à la conquête de l’Ouest pour faire taire quelques critiques (niveau faible de l’Est, etc…) et puis aussi pour l’aspect challenge (pour retourner en finale il faudra déjà battre les warriors). Mais si c’est pas L.A. si c’est pas HOUSTON,il ne reste qu’a priori les SPURS et un chantier indescriptible. Beau challenge aussi, remarquez !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top