Suns

Deandre Ayton n°1 de la Draft 2018 : pas de surprise à Phoenix, la révolution aura lieu dans la raquette

DeAndre Ayton

Bonjour, je suis le futur.

Source image : youtube

C’était prévu. Le mot certitude n’est pas bien à la mode en ce soir de Draft mais pour ce qui est de l’ancienne star des Wildcats, le suspense n’était finalement que peu présent. Pas de surprise donc, et c’est bien du côté de Phoenix que la bête tentera de se faire un nom chez les grands.

Les feintes à la Draft c’est pour les autres

Quelques rumeurs de trades ci et là, la plupart du temps sorties du chapeau de devins un peu bourrés, mais les Suns ont finalement respecté à la lettre le plan qu’ils s’étaient donc fixé depuis le départ. Par ici Mr Deandre Ayton (un a minuscule au prénom, à ne pas confondre avec le chef de chantier californien), qui offre donc un surplus non-négligeable de hype à une franchise qui en avait bien besoin. Et les Suns s’en étaient d’ailleurs donné les moyens, en sortant par exemple vainqueurs de l’une des courses de tanks les plus dégueulasses passionnantes de ces dernières années, voire de toute l’histoire de la NBA, pour se voir offrir la chance inouïe de pouvoir appeler en premier le soir de la Draft.

Tout de suite dominant le gros bébé ?

On en parlait récemment dans nos lignes, on attend en général d’un numéro un de Draft qu’il domine immédiatement, genre dès lundi à la salle. La potentielle association avec un Devin Booker enfin bien accompagné fait déjà saliver, son duo avec le prometteur Josh Jackson également, et si les Suns ont encore le temps de retrouver le haut du panier à l’Ouest, le nombre de victoires dans l’Arizona risque de sensiblement augmenter à partir d’octobre prochain. Ce qui ne sera pas non plus l’exploit de l’année me direz-vous après un opus à 3 wins et 79 défaites, mais tut tut les rageux, le rapport win-losses explosera quoiqu’il arrive.

2m15 et 125 kilos de barbaque débarquent donc dans la raquette de Phoenix, et enfin du talent sous les panneaux, n’en déplaise à ce fossile de Tyson Chandler. Si vous n’avez encore jamais aperçu Deandre Ayton, on vous conseille d’ores et déjà de très vite vous avaler quelques highlights du bonhomme. Parce que le choc risque d’être rude, en plus du choc de voir les Suns remporter plus d’un match par semaine. Allez, début de révolution.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top