Cavaliers

Le seul moyen de voir LeBron James rester à Cleveland ? L’avis de la famille du King, apparemment

LeBron James
Source image : YouTube

On est peut-être encore loin du mois de juillet, mais lorsqu’il s’agit de LeBron James, il n’y a pas de « trop tôt » qui compte. Le King sera sur le marché cet été, et un sacré acteur pourrait entrer avec insistance dans la danse : la famille de LeBron.

C’est qu’il n’est plus aussi jeune qu’avant, et plus aussi libre qu’avant. L’ailier des Cavs, s’il est multimillionnaire et peut s’installer un peu où il veut, n’est plus le jeune homme virevoltant de ses débuts, qui pouvait vagabonder à droite et à gauche avec un ou deux enfants en bas âge. Aujourd’hui, LeBron est le papa de trois enfants qui ont des besoins différents, et une femme – Savannah – qui a elle aussi pas mal transpiré en accompagnant son mari dans son incroyable carrière. Les insultes suite à son départ à Miami, la lettre de Dan Gilbert, le retour à Cleveland, aux portes d’une nouvelle free-agency le cyborg doit prendre en compte un paquet d’éléments… et pas que sportifs. C’est en effet ce que souligne Marc Stein dans son dernier papier en plein New York Times, l’importance de la famille chez le King. On parle de cadre de vie à Los Angeles, on parle de proximité géographique avec Philadelphie, on parle de plusieurs choses qui sont liées à ce que l’entourage de LeBron va récupérer en suivant la décision de l’homme. Et ça, l’intéressé l’a bien en tête, lui qui a souvent mis au centre de ses intérêts et en toute logique ses aspirations professionnelles. Cette route dure depuis des années, et peut-être qu’elle devra faire pause en restant plus longtemps que prévu à Cleveland. Du moins, si la famille du King souhaite cela.

Les personnes proches de LeBron et donc de son état d’esprit affirment aujourd’hui que seuls les membres de la famille du joueur le suppliant de rester apparaissent comme la seule force pouvant le persuader de prolonger sa seconde aventure avec les Cavs, refusant ainsi l’opportunité de changer d’équipe comme il l’a fait en 2010 et en 2014.

Parce qu’on regarde ces stars à la téloche, et qu’on ne les voit donc que dans un cadre purement sportif, on oublie souvent que ces athlètes sont avant tout des hommes, qui ont donc une famille, des proches, des obligations, des missions, and the list goes on. LeBron, on le sait, est très impliqué dans la communauté de Cleveland et a toujours tenu à cela, presque plus que ses accomplissements sur les terrains. C’est là un élément du dossier LBJ2018 qu’il ne faut surtout pas laisser de côté, car si le compétiteur est toujours aussi déterminé le role-model est plus actif que jamais. James n’est pas que le meilleur basketteur au monde, c’est aussi l’ambassadeur numéro 1 de son sport et un bonhomme qui veut laisser une empreinte all-time derrière lui. Les choix de ses proches seront donc déterminants. Car on pourrait tout à fait avoir droit à une Savannah poussant vers un retour à Miami, ou bien des enfants qui sont chauds pour aller à New York, comme une meute rêvant de s’installer à Los Angeles… ou d’arrêter de faire les valises tous les quatre ans. Un peu de stabilité, cela ne ferait pas de mal, si ? En tout cas, on ne peut qu’aller dans le sens des propos de Marc Stein, difficile de voir quel meilleur moyen de pression que la famille pourrait être utilisé pour le convaincre de rester.

Quand on demande ce que veut faire LeBron James cet été, ce n’est peut-être pas la bonne formulation : que veulent faire les James cet été, voilà une petite modification qui pourrait s’avérer ultra-importante dans trois grosses semaines.

Source : NY Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top