Cavaliers

George Hill s’est réveillé lors du Game 3 : agressif d’entrée, il a donné le ton !

Vous pouvez arrêter les recherches, on a retrouvé George Hill !

Source image : YouTube

Au cours des deux premiers matchs à Boston, George Hill n’a pas vraiment vu le jour. Avec son pote du backcourt J.R. Smith, ils ont été complètement dépassés par Terry Rozier et Jaylen Brown. Mais lors du Game 3, le scénario a complètement changé…

On le sait, en Playoffs, chaque match est différent. La vérité d’hier n’est pas forcément celle d’aujourd’hui ni celle de demain. Les Cavaliers, à la rue du côté de Boston durant les deux premières rencontres de la série, ont explosé les Celtics la nuit dernière devant leur public. + 30, merci, au revoir ! LeBron James, auteur d’une prestation sponsorisée par Mr. Propre, a parfaitement été soutenu par ses coéquipiers et Cleveland a sorti une partition collective très intéressante, en attaque comme en défense. Bref, le jour et la nuit par rapport au niveau affiché au TD Garden. L’un des joueurs qui symbolisent le mieux cette révolte, c’est incontestablement George Hill. Auteur de cinq points dans le Game 1 et trois points dans le Game 2, le meneur des Cavs a été transparent alors qu’il avait réalisé une série plutôt solide contre les Toronto Raptors en demi-finales de Conférence. On parle quand même d’un vétéran de 32 ans qui a l’habitude de jouer des matchs à enjeu et qui est reconnu dans la Ligue pour être un mec fiable au poste 1. Autrement dit, le genre de gars sur lequel on peut normalement compter, sans forcément attendre qu’il fasse des miracles. C’est ce visage qu’on a vu lors de la troisième manche à la Quicken Loans Arena. Oui, George Hill s’est réveillé, George Hill s’est bougé, et c’est le King en personne qui a le mieux résumé son impact au micro de Doris Burke après la rencontre.

« George Hill a été phénoménal dès le départ, il était juste agressif, il a cherché à shooter. »

Si la ligne de statistiques de Hill n’est pas exceptionnelle en soi, à savoir 13 points à 4/11 au tir, il a incontestablement mis les Cavaliers sur les bons rails en début de match. Lors de la première possession offensive de Cleveland, c’est lui qui attaque Terry Rozier et ouvre le score à travers un petit floater dans la raquette. Deuxième possession ? Un pick & roll parfaitement exécuté avec Tristan Thompson, qui se termine avec un dunk. Ensuite, c’est encore Hill qui s’illustre grâce à un trois points dans le corner sur un caviar de James. On ne va pas vous refaire le play-by-play en mode LeBron, mais ces trois actions ont le mérite de montrer l’agressivité avec laquelle a joué le meneur des Cavs dans le premier quart-temps. Résultat, cela a enlevé beaucoup de pression à James et Kevin Love, comme l’a souligné le King en conférence de presse d’après-match. Hill a donné le ton, tout simplement, et son équipe a suivi. A la fin des douze minutes initiales, il en était à 11 points à à 4/7 au tir, dont 3/6 du parking. Sept shoots en un quart-temps, c’est seulement un de moins que le total de tirs tentés au cours des deux premiers matchs ! Il s’est calmé par la suite, mais l’écart était déjà fait avec un avantage de 32-17. Petite mention aussi pour son apport en défense, toujours précieux.

Voici le George Hill qu’on attend du côté de l’Ohio ! Maintenant, il va falloir enchaîner et confirmer dès le match suivant dans deux jours. Pour revenir dans la série et même passer devant, les Cavaliers ont besoin que leur meneur vétéran joue comme un gars d’expérience et pas comme un mec qui a l’air cramé…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top