Cavaliers

Kendrick Perkins invité au training camp des Cavs : pas de place pour l’instant mais ce que LeBron veut…

Kendrick Perkins

Cliché inédit du dernier highlight de Kendrick en NBA.

source image : youtube

Alleluia, put your hands up, c’est la plus belle nouvelle de la journée. On savait LeBron James tristounet quand son copain Kendrick était loin de lui, alors le King l’a convié à son mini-camp. Résultat des courses ? Une invitation pour le training camp des Cavs, avec la carotte d’une gâche dans les 15 à aller chercher…

Vous l’aviez peut-être oublié mais ici ce n’est pas le cas. Car Kendrick Perkins fait tout simplement partie de ces mecs dont on ne peut se passer en NBA. Le genre de génie capable de marquer contre son camp et de croquer l’oreille d’un adversaire dans le même match mais capable aussi de mourir au combat pour ses leaders et pour sa franchise. C’est d’ailleurs probablement cette qualité qui plait à LeBron James depuis le passage de la bête à Cleveland en 2015 et le Chosen One ne s’est d’ailleurs jamais caché pour dire qu’il regrettait son départ. C’est donc fort logiquement que LeBron a invité le gros Kendrick à Santa Barbara, avec une belle surprise au bout pour le mangeur d’enfants qui ne sourit jamais :

Kendrick Perkins a rejoint les Cavaliers au mini-camp de LeBron James à Santa Barbara (Californie). Il prendra part la semaine prochaine au training camp des Cavs, selon le cleveland.com.

Après une demi-saison à tirer la tronche à New Orleans et une autre à jouer à la Play entre deux poulets au curry, Kendrick Perkins est donc de retour dans le NBA game et aura la chance de tenter de se faire une place dans le roster de Tyronn Lue. La mauvaise nouvelle ? Le squad est déjà full et il faudra dégager l’un des mecs déjà sous contrat ou tabler sur un two-way contract pour pouvoir jouer, Kay Felder et  le géant Edy Tavares possédant également des contrats non-garantis à l’heure de ces lignes. La bonne nouvelle ? On sait depuis toujours que LeBron James a pignon sur rue dans l’Ohio et que le jour où il demandera aux Cavs d’embaucher un haricot vert à la sécu ou une tomate cerise dans sa raquette, la franchise s’exécutera illico. Il faudra néanmoins montrer un minimum de qualités sur ce training camp, comme par exemple être capable d’enchaîner deux aller-retours sur un parquet, ce qui n’est pas gagné compte tenu du physique de judoka de notre ami Kendrick.

Il a l’air d’un vieillard mais il n’a que 32 ans et pourrait donc se voir offrir la chance de refouler les parquets cette saison. Chez nous on valide cent fois, car son air de chien battu nous manque terriblement depuis bientôt deux ans. Allez LeBron, t’as juste à lever le petit doigt et le Shaqtin’ A Fool t’en seras fort reconnaissant.

Source : cleveland.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top