Cavaliers

LeBron James refusera tout transfert la saison prochaine : départ de Kyrie ou pas, le King restera

LeBron James
Source image : Nike

La tempête a beau être immense dans les rues de Cleveland, un homme reste planté sur ses deux jambes, prêt à continuer sa marche historique : LeBron James a été clair, il n’acceptera aucun transfert.

C’est qu’il l’a bien, lui aussi, la fameuse clause de non-transfert. On en parle souvent ces derniers temps, notamment à cause du dossier Carmelo Anthony, mais l’ailier des Knicks n’est pas le seul à posséder ce petit bonus réservé aux grands : Dirk et… LeBron sont les deux autres à pouvoir dire non. Non à tout type de transfert, non à tout type de départ, la liberté ultime en NBA puisque même si les moyens de pression restent énormes, le dernier mot reste entre les mains du joueur. Et James a été très clair dans son clan, comme Chris Haynes de chez ESPN l’a rapporté ce dimanche : quoi qu’il arrive, LeBron ne partira pas. Qu’on se comprenne, lorsqu’on dit qu’il ne partira pas, c’est qu’il ne lèvera pas sa clause. Et lorsqu’on dit qu’il ne partira pas, c’est bien pendant la saison et pas après. Car comme tout le monde le sait, LBJ sera vraisemblablement agent-libre l’été prochain, lorsque juillet 2018 ouvrira ses portes et plongera la NBA dans un chaos total. Là, oui, le cyborg pourra décider de son avenir et d’une potentielle nouvelle destination. Mais avant cela ? Faire ses valises en pleine régulière ? Avec un management qu’il connaît vitef et un proprio taré ? Non merci. Et ce ne sera jamais évoqué, merci, au revoir.

De base, il était assez difficile d’envisager un scénario dans lequel le nouveau GM des Cavs oserait transférer l’enfant du pays en pleine saison. On peut se faire tous les plans au monde dans notre tête, James est le roi du silence et il maintient le doute dans toutes les chaumières pour qu’aucune véritable décision ne soit prise au-dessus de lui. Maintenant, agir ainsi peut aussi se retourner en quelque sorte contre lui. Car autant être d’accord tout de suite, l’attitude de LeBron vue de l’extérieur est nickel d’un point de vue leader. Après tout, quand on voit son patron tenir le bateau en plein tsunami, on a envie de se sacrifier pour rester à ses côtés. Mais cette attitude de capitaine stoïque peut aussi se transformer en intrigue chez ses coéquipiers, qui pourraient prendre la fuite en voyant un garçon comme Kyrie Irving partir. Kevin Love par exemple, J.R. Smith ou Iman Shumpert sans parler de Tristan Thompson, des joueurs qui profitent pleinement de l’excellence de LeBron mais pourraient commencer à devenir taquin pendant l’hiver. Aucun signe rassurant venant de James en coulisses ? Pas envie de me retrouver dans un bateau qui coule, tous à la mer, demande de transfert. Voilà un circuit qui pourrait aussi prendre place, si l’incendie chez les Cavs ne se calme pas le plus vite possible.

Ceux qui croyaient à tout potentiel transfert de LeBron James cette année ? Rangez vos drogues et vos schémas. Il n’y a qu’un homme qui décidera en dernier, c’est lui. Donc le prochain vrai gros rendez-vous, après la saison complète, ce sera le 1er juillet 2018. Point barre.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top