News NBA

Nouveau record d’affluence : près de 22 millions de spectateurs en NBA cette saison, ça en fait des dollars

oracle arena warriors

À l’instar de l’Oracle Arena, les places s’arrachent comme des petites pains en NBA.

Source image : Benoît Carlier - TrashTalk

Tous les indicateurs sont unanimes : jamais la NBA ne s’est aussi bien portée. L’affluence dans les stades a battu des records pour la troisième année consécutive, Adam Silver se frotte les mains.

Voici aussi la raison pour laquelle la NBA ne réduira jamais le nombre de matchs dans une saison. Quand on voit les pourcentages de remplissages des 29 enceintes de la Grande Ligue (le Staples Center accueille les Lakers et les Clippers), Adam Silver n’a absolument aucune raison de voir plus petit en termes de calendrier. Tant pis si les joueurs se blessent ou sont moins performants, le spectacle semble plaire aux fans. Plus que cela, ils n’ont jamais été aussi nombreux à assister à l’une des 1230 rencontres disputées chaque saison. Ainsi, l’Association vient d’annoncer que 21 997 412 spectateurs ont suivi les exploits de Russell Westbrook, James Harden, LeBron James et compagnie lors de la campagne 2016-17. Un nouveau record effaçant celui qui datait de la saison précédente avec 21 972 129 fans recensés à l’époque. L’affluence moyenne pour un match de NBA cette saison était de 17 884, marquant également un nouveau record. Enfin, la NBA a eu un taux de remplissage supérieur à 90% pour la treizième année consécutive (94% exactement cette saison). Cela représente plus de 723 matchs à guichet fermé, dont huit poignées à l’Oracle Arena, une énième statistique inédite.

Plus grosses affluences par saison

2016-17 : 21 997 412
2015-16 : 21 972 129
2014-15 : 21 926 548
2006-07 : 21 841 480
2005-06 : 21 595 804

Adam Silver gère très bien son business et ces chiffres ne vont pas franchement l’inciter à alléger le calendrier des 30 équipes qui peuplent la Ligue même s’il a annoncé commencer la saison une semaine plus tôt pour espacer les rencontres. Car chaque entrée se matérialise aussi par un budget plus important pour chaque franchise qui leur permet de suivre les augmentations salariales entamées de manière plus énervée depuis l’été dernier. La NBA vit son âge d’or et cela se répercute aussi sur ses réseaux sociaux avec plus de 1,3 milliards de fans et de followers sur les différentes plateformes de la Ligue, des équipes et des joueurs. Cela représente une augmentation de 27% par rapport à l’année dernière avec 282 millions de nouveaux membres appartenant à une communauté de plus en plus élargie.

Réjouissons-nous car le basket progresse vite et commence à prendre une place de plus en plus importante dans les médias, y compris en France. Une raison de plus de suivre chaque instant des Playoffs avec la meilleure communauté du monde sur TrashTalk pour ne pas vous faire spoiler les résultats de la nuit par Michel de la compta à la pause café du matin.

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top