Kings

Rudy Gay lance le compte-à-rebours : je ne prolongerai pas, transférez-moi, libérez-moi, please

Rudy Gay

Rudy Gay possède une player option l’année prochaine, mais l’ailier a déjà assuré son management qu’il la déclinerait pour devenir agent-libre.

On se demandait s’il allait enfin être transféré, disons simplement qu’aujourd’hui de nouveaux éléments concernant son dossier ont été publiés : Rudy Gay ne veut pas continuer l’aventure à Sacramento, point barre.

Pourquoi laisser le management dans le doute, quand on peut être clair sur ses intentions ? Au moins, on ne pourra pas taxer l’ailier de cacher quoi que ce soit à ses supérieurs, lui qui a – selon Yahoo Sports – informé ces derniers de ses motivations pour la saison à venir. Avec une année contractuelle à hauteur de 13,333,333$ pour continuer à envoyer de la briquette à mi-distance, Rudy sait que celle-ci sera la dernière à Sacramento car sa situation est simple concernant l’été prochain. Une player option à 14,263,566$ qu’il déclinera avec le sourire, afin de devenir agent-libre sur le marché. Rien de plus logique quand on sait que niveau sportif le joueur veut tourner une page après un essai plutôt foiré chez les Kings, et niveau business le salary cap va encore prendre un bon coup dans le nez. Du coup, lorsqu’on voit des ailiers comme Kent Bazemore prendre proche des 20 millions la saison, on peut comprendre l’envie de Gay de vouloir ramasser son pactole sur le market. Ainsi, en liant les deux éléments et en se projetant sur la campagne à venir, on peut donc imaginer que le garçon va vouloir booster son image et ses stats, façon Rondo l’année dernière.

Mais c’est justement sur ce point précis qu’il faudra prendre une décision, du côté de Vlade Divac et Vivek Ranadive. Pendant que le second fume à gogo en étant persuadé qu’il va pouvoir changer l’avis de l’ailier, le premier ferait bien de regarder ce qui se passe sur son téléphone, car le moment serait peut-être idéal pour transférer Gay. Et pourquoi ça ? Tout simplement car les Kings n’ont pas 35 virages dans leur histoire, et qu’il y en a un sur le point de se produire. Nouvel entraîneur bien mastoc en Dave Joerger, nouveau stade bien brillant avec le Golden 1 Center, s’il y a bien une période durant laquelle il faut tout nettoyer afin de créer un nouveau bouquin rempli de beaux chapitres, c’est aujourd’hui. Et quand on sait que le coach aura déjà du bon pain sur la planche en essayant de contrôler DeMarcus Cousins, tout en surveillant ses meneurs en garde à vue, ajouter un ailier en mode pistolet-automatique ne serait pas la meilleure des transitions identitaires. On peut donc tout à fait concevoir le fait que Rudy Gay va vouloir taper la vingtaine de points par soir et quelques beaux dunks ici ou là, mais si c’est pour faire comme Rajon et utiliser les Kings comme pit-stop, autant couper l’herbe avant qu’elle ne devienne nocive.

Un transfert imminent, une option à regarder en février, ou convaincre l’ailier de rester ? Chacun son choix, mais il va falloir s’y pencher sérieusement car les fans de Sacramento n’ont pas prévu une nouvelle saison sous les 35 victoires.

Source : Yahoo Sports

Source image : YouTube

1 Comment

1 Comment

  1. Pacersnation

    20 septembre 2016 à 15 h 52 min at 15 h 52 min

    J'en veut bien en back Up de PG

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top