Kings

Transfert avant Noël : Rudy Gay quitte les Raptors et rejoint DeMarcus Cousins à Sacramento !

Le jour de gloire est arrivé pour les Raptors. Est-ce aussi celui des Kings ? Nous le saurons très rapidement. Rudy Gay a été prié de quitter le froid du Canada pour rejoindre les Kings de Sacramento dans un deal finalisé ce Dimanche soir.

Pour faire le chemin inverse, John Salmons, Greivis ‘Poulet’ Vasquez, Patrick Patterson et Chuck Hayes ont été nommés et quitteront ainsi la Californie ce Lundi. Même si Gay est la pièce principale de ce transfert grâce à sa notoriété, il ne sera pas seul à se présenter à l’aéroport de Toronto puisque Quincy Acy et Aaron Gray ont été inclus dans l’équation. La raison d’un aussi grand nombre de joueurs ? Le salaire mirobolant de l’ailier au tir soyeux, 17 millions de $ et la possibilité d’en prendre 20 (!) la saison prochaine.

Du côté des Kings, la jeune franchise récupère un scoreur d’expérience et capable de finir les matchs avec des tirs cruciaux au poste d’ailier, un trou qui était occupé par plusieurs joueurs depuis quelques saisons mais sans la présence d’une véritable star. La grande taille de Gay apportera également un peu d’aide au rebond et une menace de plus au poste, mais hélas de nombreuses questions débarqueront de la valise du produit de UConn dès son arrivée cette semaine à Sacramento. Pourra-t-il jouer un rôle de second quand on sait que les Kings souhaitent construire autour de DeMarcus Cousins ? Aura-t-il les ballons nécessaires délivrés par Isaiah Thomas qui réalisait une superbe saison en sortie de banc mais se retrouve obligé de devoir prendre les rennes à la mène avec le départ de Vasquez ? Et qui prendra les tirs de fin de matchs quand on sait que Thomas fait partie des meilleurs joueurs dans les moments chauds ? Enfin, Gay murira-t-il assez pour devenir un exemple dans le vestiaire de Mike Malone, déjà bien infesté par certains tempéraments musclés ?

Dans le rang de Toronto, le plan est simple et respecté à la lettre. Débarqué cet été dans un bordel à peine croyable, Masai Ujiri continue son plan d’épuration total en ayant déjà réussi à se défaire d’Andrea Bargnani (contrat énorme) et maintenant de Rudy Gay (n’en parlons pas) : il a également récupéré 4 joueurs dont 3 sont en fin de contrat, un élément important dans une quête de reconstruction puisqu’il faut avoir le plus de mobilité possible au niveau des contrats à disposition. Avec un DeMar DeRozan chaud bouillant et un Jonas Valanciunas en progrès, les Raptors perdent certes un finisher régulier, mais pourraient se créer une petite identité bien précise en attendant la fameuse Draft 2014. Tanking or not tanking ? Telle est la question.

Quoi qu’il en soit, les Kings possèdent aujourd’hui un groupe jeune, explosif, et au potentiel énorme avec un cinq majeur Cousins-Gay-Willams-Thomas-McLemore, mais devront croiser les doigts pour que la mayonnaise prenne. Côté Raptors, le plan de nettoyage continue son petit bout de chemin, et Ujiri ne cesse de nous prouver qu’il fait partie des meilleurs General Managers que la Ligue possède. Un vrai vainqueur ? Pas vraiment, mais quand on voit le jeu que développent les canadiens ce soir sans Gay à Los Angeles, on se dit que les dinos sont en pleine fête.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top