Cavaliers

Énorme record pour les Cavs : 25 bombes à trois-points, la plus chaude soirée… de l’histoire !

La référence du tir longue-distance se trouve à Golden State ? Peut-être, mais le nouveau record de tirs envoyés du parking sur un match est désormais dans l’Ohio. Hier soir, les Cavs ont explosé Atlanta et se sont même payés une magnifique page dans l’histoire de la NBA.

Ce mercredi, LeBron pouvait utiliser son fameux not one, not two, not three, not four… à l’infini. Dans une rencontre qui avait davantage la gueule d’une sextape qu’une demi-finale de Playoffs, le cyborg a contribué et assisté à la performance collective la plus affolante de cette saison derrière l’arc, et tout simplement la plus prolifique de l’histoire. Car oui, en plus d’avoir pris un avantage très clair dans sa série et régalé le public de la Quicken Loans Arena comme rarement auparavant, le champion en titre de la Conférence Est a réalisé un véritable massacre derrière l’arc, imposant aux Hawks de devoir rendre les armes dès le début du second quart-temps. De Kevin Love à Kyrie Irving en passant par Iman Shumpert, Richard Jefferson et même LeBron, tout le monde a mis sa plus belle lunette sur son sniper et ainsi pris part à la nuit la plus chaude de l’histoire. De l’histoire ? Oui, de l’histoire. Non seulement Cleveland s’est offert un premier record en plantant 22 tirs à distance dans un match de Playoffs, ce qui effaçait les 21 scorés par les Warriors le 24 avril dernier, mais c’est surtout un record all-time qui a été établi ce mercredi.

Oui oui, all-time.

Source : ESPN Stats & Infos

Source : ESPN Stats & Infos

25 sur 45 derrière l’arc, soit 55,6% de réussite pour toute l’équipe, un public explosant après chaque flèche et un banc halluciné par la transe collective vécue, il fallait voir cette douche historique pour y croire. Et quel plus beau représentant de cet assaut épique que notre Gérard adoré, rentrant chaque tentative et célébrant ses ficelles comme lui seul sait faire, avec un charisme indescriptible ? En feu tout au long de la première mi-temps, la divinité de notre génération ne s’est pas gênée pour punir la défense laxiste des Hawks, elle qui pensait voir un ou deux tirs ricocher sur l’arceau. Hell no. Selon ESPN, qui adore amasser des stats plus utiles les unes que les autres, 7 joueurs ont au moins mis un tir de loin, 12 tirs sur 16 sans défenseur direct ont trouvé la ficelle, et seulement… un des 25 tirs réussis a touché plusieurs parties de l’arceau. Que de la filoche donc, ou au grand maximum un peu d’arceau, histoire de faire genre.

Ainsi, ce sont donc les Rockets de 2012/13 et le Magic de 2008/09 qui laisseront leur place aux Cavs de 2015/16, désormais propriétaires de la nuit la plus endiablée de l’histoire. Y’a pas à chier, les Hawks en ont pris plein la gueule, façon all-time.

Source image : @Cavs

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top