Pistons

Les Pistons clutch à Boston : retard comblé dans le quatrième, victoire 99-94 !

Detroit tient sa revanche suite à la courte victoire des Celtics dans le Michigan au lendemain de Noël (99-93). Les Verts avaient pourtant fait le plus dur en menant de 9 points à l’entame du dernier quart-temps, mais c’était sans compter les qualités de battants de cette équipe des Pistons qui y aura cru jusqu’au bout.

Rapidement handicapé par les fautes, ce n’était pas la soirée d’Andre Drummond qui devait se contenter de 2 points et 2 rebonds au moment de rejoindre les vestiaires. C’est donc les locaux qui prenaient le meilleur départ malgré l’absence d’Avery Bradley, toujours gêné à la hanche. Un tir primé de Kelly Olynyk au buzzer du premier quart-temps offrait même 9 points d’avance à Boston, une phrase à consommer avec un bon verre de lait pour commencer la journée avec le sourire. La suite était plus équilibrée, les arrières de Detroit assurant le vide offensif laissé par le pivot aux épaules bien garnies (44 points, 7 assists et 6 rebonds en cumulé pour Reggie Jackson et KCP) pendant que Jared Sullinger se prennait pour Jason Williams, sans grand succès toutefois.

Un run de 9-2 en tout début de dernier quart permettait même à l’équipe de Stan Van Gundy de revenir pratiquement à hauteur de Boston avec 9 minutes sur l’horloge du TD Garden (75-77). Le moment choisi par Isaiah Thomas pour brancher le courant, alors qu’il restait sur 14 échecs en 15 tentatives jusque-là. Le lutin enchaînera les 15 derniers points de son équipe pour finir à 22 points, 10 assists et 5 rebonds à 6/20 au tir, mais ça ne sera pas suffisant face au collectif de « Motown ». En tout, quatre joueurs feront mouche du parking pour Detroit dans la quatrième période où Reggie Jackson ne sera pas en reste face à son vis-à-vis avec 9 points dans sa besace personnelle. Un ultime 3-points de Stanley Johnson scellera la victoire des Pistons à 58 secondes de l’ultime sirène, le rookie réalisant là son deuxième double-double en carrière grâce à ses 11 points et 10 rebonds en sortie de banc.

Victoire étriquée des gars de SVG, 99-94, qui recollent donc aux Celtics au nombre de victoires avec 19 succès cette saison. Detroit reprend également l’avantage dans les confrontations directes entre ces deux équipes, qui devraient se talonner jusqu’en avril pour accrocher un spot en Playoffs à l’Est. Une belle opération donc qui ne fait pas les affaires de Boston qui sera en déplacement dès ce soir à Chicago. On a connu mieux pour se refaire la cerise quand même.

Source : NBA.com

Source : NBA.com

Source image : Twitter @DetroitPistons

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top