Jazz

Alec Burks rebaptise sa franchise Utah Crac : fracture du péroné et six semaines d’arrêt minimum

Alec Burks va venir gonfler le contingent de l’infirmerie du Jazz pour au moins les six prochaines semaines à cause d’une fracture du péroné. L’épidémie continue dans l’Utah qui n’avait franchement pas besoin de ça pour essayer d’accrocher un wagon des Playoffs qui le fuit depuis 2012.

Déjà habitué aux lits d’hôpitaux – il n’avait participé qu’à 27 matchs la saison dernièà cause d’une blessure à l’épaule – Alec Burks n’en a pas fini avec les blouses blanches. Et la vidéo nous donne ainsi envie de prononcer son nom… Victime d’une sale chute suite à un contact avec Paul Pierce dans la défaite du Jazz face aux Clippers dans la nuit de samedi à dimanche, l’arrière formé dans le Colorado s’est fracturé le péroné gauche et sera absent pour une durée indéterminée qui devrait dépasser les 45 jours selon les premières estimations des médecins. La bonne nouvelle, si l’on peut parler ainsi, c’est que le quasi homonyme de Trey Burke ne devrait pas passer sur le billard cette fois-ci, la blessure nécessitant seulement un peu de repos pour que son os se consolide. Une chance toute relative quand on fait l’état des lieux à Salt Lake City où Dante Exum (out pour la saison), mais aussi Derrick Favors (dos) et Rudy Gobert (genou) manquent tous à l’appel en ce moment. Un beau challenge pour Quin Snyder qui se voit donc actuellement privé de trois éléments clés de son effectif.

Alec Burks tournait jusqu’ici à 14,3 points, 3,6 rebonds et 2,1 assists en 27 minutes de moyenne. Son absence devrait profiter à Rodney Hood, qui sera conforté dans sa position de starter, ainsi que Joe Ingles dont le temps de jeu devrait sensiblement augmenter lors des prochaines semaines. Le banc du Jazz va aussi devoir répondre présent alors que la franchise mormone lutte actuellement avec Sacramento pour garder sa place dans le top 8 à l’Ouest synonyme de qualification en Playoffs à la fin de la saison. Les blessures s’accumulent et c’est là l’occasion pour les seconds couteaux de montrer qu’ils ont eu le temps d’aiguiser leur lame en attendant d’être jetés dans le grand bain.

Ça commence quand même à faire beaucoup pour Utah qui a besoin de tout le monde pour donner vie à ses ambitions de participer à la post-season. Heureusement, la Conférence Ouest est légèrement moins relevée en milieu de tableau et cela profite pour l’instant aux gens du Lac Salé. Mais jusqu’à quand ?

Source : NBA.com

Source image : Melissa Majchrzak – Getty Images via NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top