Draft NBA

Le workout de Sam Dekker : bonjour, je suis le petit frère de Gordon Hayward

Non, ce n’est pas parce qu’on est blanc qu’on doit forcément être comparé à un autre joueur blanc avant de réaliser son entrée en NBA.

Cependant, si vous êtes assez athlétique, polyvalent, jouez à l’aile, n’aviez pas un profil extrêmement intéressant à la base mais avez réussi à grimper les marches en offrant un beau petit parcours pendant le tournoi NCAA, il y a de fortes chances pour qu’on vous associe à l’ailier du Jazz. Et oui, ce bon Hayward avait réalisé l’aventure idéale avec Butler, au point de se rapprocher de l’exploit face aux terribles Blue Devils de Duke. De son côté, Dekker a poussé le wagon du Wisconsin jusqu’en finale, avant de s’incliner face à… Duke. On ne va pas pousser la blague plus loin que ça, préférant plutôt mettre en avant la capacité du bonhomme à pouvoir tout faire sur un terrain, même s’il a encore beaucoup de pain sur la planche. Au tir notamment, comme sa mécanique laisse suggérer dans son workout ci-dessous, et dans sa capacité à pouvoir offrir de bonnes performances régulières. Assez pour éviter une autre comparaison, celle avec Chandler Parsons ? Peut-être pas, mais largement assez pour s’offrir une place dans le futur Top 20 de la Draft 2015. Le poste 3 idéal pour faire le dirty work et prendre des photos avec les quinquas de la ville avec le sourire.

Source image : YouTube

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top