Timberwolves

Orgasmes unlimited à Minnesota : maintenant, c’est Flip Saunders qui pourrait quitter le banc !

Flip Saunders

En ce moment, le karma a décidé d’être ultra-positif pour les Timberwolves : premier choix de Draft, rookie de l’année et même un coach qui pourrait partir !

Décidément, les bonnes nouvelles s’enchaînent à une vitesse éclair dans le Minnesota ! Après avoir récolté un bon petit 1er choix de Draft pour dans un mois, les Wolves pourraient renvoyer leur entraîneur au bureau supérieur…

Il est gentil le Saunders. Aimable, discret, le sourire constamment présent pour accompagner ses sorties médiatiques, Flip est un bon gars. L’oncle qui ramène toujours du bon pinard et se souvient du prénom de chaque enfant, un vrai nounours qu’on a beaucoup de mal à détester. Le problème, c’est que Flip est entraîneur en NBA, et ce n’est pas du tout ce qui lui convient. Son CV est pourtant assez sympathique avec des participations en Playoffs chez les Wolves et des Finales de Conférence à Detroit, mais l’incapacité du bonhomme à pouvoir passer au niveau supérieur est tellement reconnue dans la profession qu’on en vient à faire semblant de l’applaudir. Oui, Saunders c’est aussi celui qui n’a pas emmené un Kevin Garnett au sommet de son art jusqu’à la terre promise, c’est aussi celui qui a hérité des Pistons post-Larry Brown et n’a pas su les maintenir en haut de la pyramide de la balle orange. Deux tâches confirmées ensuite à Washington puis de nouveau à Minnesota, le natif de Cleveland reprenant le poste d’entraîneur il y a un an après avoir prié Rick Adelman de bien vouloir rejoindre les anciens à la retraite.

Très bon directeur de centre de loisir et surtout General Manager de qualité (choix de Draft au top), Saunders pourrait du coup retrouver son vrai poste, le meilleur dans son éventail de capacités, pour laisser place à un nouvel entraîneur chez les Wolves. En effet, c’est Glen Taylor qui s’exprimait hier concernant ce sujet sensible, le proprio de la franchise jouant la carte confiance même s’il n’a pas hésité à donner son petit avis… Alors, Saunders, ça reste ou ça part ?

Il n’y a rien de définitif. Mais dans ma tête, quand je vois les efforts qu’il a donnés cette année et afin de construire cette équipe, je dirais qu’il y a 90% de chances pour qu’il revienne en tant qu’entraîneur. S’il trouve quelqu’un de bien, qu’il respecte et qu’il pense voir conduire cette équipe sur le long-terme avec solidité, il pourra me convaincre sans souci. Mais dans tous les cas je sais que je souhaite un nouvel entraîneur et que lui soit notre GM, je pense simplement qu’on repartira pour une année supplémentaire. On fonctionne année par année, on ne se projette pas encore dans 7 ans…”

Une excellente dynamique pour les fans de la franchise qui n’ont certainement pas ramené Kevin Garnett afin d’en faire leur franchise player. En associant l’intérieur à son ancien coach, le duo est là pour former les petits et passer la main au prochain commandant de bord, un homme qui devra se faire respecter et imposer une méthode disciplinaire pour utiliser au mieux cet effectif au potentiel exceptionnel. Zach LaVine, Shabazz Muhammad, Ricky Rubio, Gorgui Dieng, Anthony Bennett, Adreian Payne, Andrew Wiggins et le futur numéro 1 de la Draft, voilà le genre de belle brochette qu’un seul homme devra pouvoir faire grandir sous un rythme, le sien. Peut-être le job idéal pour un certain Scott Brooks qui a fait monts et merveilles au Thunder, ou bien Fred Hoiberg qui est un ancien de la maison. Une piste à creuser autour de Mark Jackson ? On ne serait pas contre un bon coup de Thibodeau.

Quoi qu’il en soit, les Wolves sont sur le bon chemin : Saunders est un très bon manager, mais il n’a plus grand chose à faire sur un banc en NBA. L’heure de passer la main à un copain ou on relance les dossiers dans un an ?

Source : NBC Sports

Source image : Grantland

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top