Grizzlies

Grizzlies – Blazers, debrief du Game 2 : Damian Lillard intègre le cercle des meneurs disparus

Difficile de faire pire pour les Blazers tant ils ont semblé en dessous des Grizzlies lors du premier match. Les joueurs de l’Oregon avaient à coeur de se racheter, tandis que leurs homologues du Tenessee cherchaient à enfoncer le clou. 

Au vu de la superbe performance de CJ McCollum lors du premier match de la série, Terry Stotts avait décidé de titulariser Allen Crabbe, ce qui fait un peu mal au coeur quand on sait que Wesley Matthews et Arron Afflalo sont blessés. On a d’ailleurs vu pas mal de jeux de mots sympathiques sur Twitter. Chris Kaman est également absent, ce qui limite un peu plus un banc pas franchement brillant lors du Game 1. Pas grave : après avoir plus vendangé que des vacataires l’été en Gironde, LaMarcus Aldridge porte l’équipe sur ses épaules en début de match et sort des statistiques digne de son statut. Le souci ? Contrairement aux Blazers lors du premier match, les Grizzlies ne paniquent pas, défendent correctement et laissent passer l’orage pour recoller petit à petit et ne finir le quart temps qu’à deux points, 21-19.

Le bon moment pour revoir Beno Udrih qui semble parti sur les mêmes bases qu’au premier match. Mais sur un drive, le Slovène se fait mal à la cheville. Coup dur ? Oui et non. Les Grizzlies sont sur une bonne dynamique et étouffent leurs adversaires, leur autorisant seulement 18 points sur le second quart-temps. Damian Lillard est toujours scandaleux défensivement et pourrait faire passer Steve Nash pour Gary Payton. On exagère (un peu), mais quand même : pour arriver à quelque chose dans cette série, Rip City aura besoin de défense au poste 1. Du coup, on arrive à la mi-temps sur un score de 50-39 en faveur de Memphis. LaMarcus Aldridge en est déjà à 13 points et 10 rebonds, mais semble beaucoup trop seul au monde.

Le 3ème quart-temps est tranquille pour les Grizzlies, qui semblent gérer. Leur défense est impressionnante par séquences et vu la piètre performance de Damian Lillard des deux côtés du terrain, on n’a pas franchement de doutes quand à la conclusion du match. Malgré tout, Memphis n’a pas tué le match et à 7 minutes du terme, il n’y a que 9 points d’écart. Avec un petit run, tout reste possible. Roublards, les Grizzlies gèrent comme il faut l’horloge des 24 secondes, maximisent le temps de possession pour finir sur une ficelle presque systématiquement. Tony Allen fait son show en défense, tant et si bien que la salle finira par scander son nom. L’écart grimpera même jusqu’à 15 points, pour finir sur un score de 97 à 82.

Que retenir ? Premièrement, LaMarcus Aldridge a été trop seul, et finit à 24 points (7/20) et 14 rebonds. Nicolas Batum (11 points à 5/15) et Damian Lillard (18 points à 5/16) confirment la tendance : pour le moment, la défense des Grizzlies annihile totalement l’attaque des Blazers qui shootent pour la seconde fois sous la barre des 40% (39% au global, 30% à trois-points).

Surtout, les Grizzlies interceptent plus (9 contre 4) et partagent mieux le ballon (19 assists contre 11). Individuellement, Marc Gasol est un peu en dedans (15 points  à 4/15 mais 7 rebonds, 5 passes et 3 contres), Zach Randolph et Jeff Green sont toujours aussi peu en réussite (9/29 à eux deux) mais Mike Conley (18 points à 6/11 et six passes décisives) compense bien. Beno Udrih est toujours dans le coin avec 10 points et Courtney Lee confirme son statut de porte-bonheur : quand il score plus de 15 points, le bilan de son équipe est à 15-1 cette saison. Et ça tombe bien, puisqu’il en marque 18 à 8/11.

Les Blazers rentrent donc dans l’Oregon avec deux défaites bien sales dans leur besace. On espère pour eux que le retour au Moda Center va les revigorer, histoire de ne pas subir un sweep qui viendrait ternir leur saison. Il faudra pour cela que l’ensemble de l’équipe passe au niveau supérieur, si possible récupérer quelques blessés et surtout, retrouver le vrai Damian Lillard. Parce qu’on nous la fait pas : cette nuit, c’est plutôt son doppelganger maléfique de State Farm, Darius Lillard, qu’on a vu. 

La suite :

Game 3 : Grizzlies @ Trail Blazers, samedi 25 avril 10:30 PM (dimanche 26 à 4h30 en France)

Game 4 : Grizzlies @ Trail Blazers, lundi 27 avril 10:30 PM (mardi 28 à 21h30 en France)

*Game 5 : Trail Blazers @ Grizzlies, mercredi 29 avril (horaire non défini)

*Game 6 : Grizzlies @ Trail Blazers, vendredi 1er mai (horaire non défini)

*Game 7 : Trail Blazers @ Grizzlies, dimanche 3 mai (horaire non défini)

Source image : ESPN.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top