Bulls

Jimmy Butler valide son statut de star : 31 points dont 14 dans le dernier quart pour tuer les Bucks

Cet été, les Bulls pensaient avoir trouvé leur Big Three. Joakim Noah sortait d’une saison exceptionnelle, Pau Gasol rejoignait Chicago en tant qu’agent libre et Derrick Rose revenait de blessure. À côté de cela, aucun accord n’était trouvé pour prolonger Jimmy Butler, catalogué comme un gros défenseur mais n’est sûrement pas vu comme un All-Star. Six mois plus tard, il est celui qui guide Chicago en Playoffs, à l’image de sa prestation lors du Game 2 face aux Bucks.

Pour la seconde rencontre consécutive, Jimmy Butler bat son record de points en postseason. Après ses 25 points à 8/14 pour l’ouverture de la série contre Milwaukee, il a remis le couvert cette nuit avec 31 points (à 10/19, mais 8/14 sur la ligne des lancers-francs) et 9 rebonds. Surtout, il a été l’étincelle qui a réussie à enflammer ce match et le United Center dans le dernier quart-temps. En début de cette ultime période, les Bulls étaient menés 74-71. Le moment choisi par « Buckets » pour rentrer son premier panier longue distance de la partie (il était à 0/6 à cet instant) pour lancer un 13-0 en faveur de Chitown. Parmi ses 9 autres points scorés sur ce run, il tatouera son nom sur le visage de Zaza Pachulia d’un tomar bien senti. À 6 minutes de la fin, le break était conclu par un nouveau tir du parking de l’homme du match.

Avec 14 points dans les 12 dernières minutes, Jimmy Butler est apparu frais pour finir le match alors qu’il est resté sur le parquet 46 minutes histoire de bien faire plaisir à Tom Thibodeau. Ou peut-être parce qu’il est tout simplement indispensable à son équipe. Car en dehors de sa performance offensive, l’arrière des Bulls s’est une fois de plus illustré par sa défense, à l’instar d’un contre au terme d’un hang time habituellement réservé aux envolées jordanesques dans l’Illinois.

Au four et au moulin, Jimmy Butler n’a pas hésité à répondre au défi physique imposé par les hommes de Jason Kidd, défendant Aaron Brooks aux côtés de Joakim Noah lors de la première altercation entre les deux équipes. Ce échange musclé avec O.J. Mayo – qui lui a valu une technique – a semblé le faire rentrer dans son match. Le natif de Houston n’est pas du genre à baisser le regard, lui qui ne craint pas les coups durs.

De quoi le rendre chaud pour la suite de la rencontre. Sûr de lui, il a compris que les Bucks ne sauraient pas le freiner, réclamant plus de balles à son coach.

Jimmy Butler dit que les petits ne peuvent pas défendre sur lui.

La suite, vous la connaissez. Les Bulls s’imposent, Jimmy Butler règne sur la fin du match et s’offre une imitation de MJ avec un haussement d’épaules. Alors qu’il aurait pu se la raconter après sa prestation, le produit de Marquette a préféré minimiser, insistant plutôt sur ce que Derrick Rose lui apporte lorsqu’il évolue à ses côtés.

Tout le monde fait attention à Rose, certainement plus qu’à moi. Donc tout ce que je dois faire c’est élever mon niveau de jeu et mettre de shoots, aller au cercle, aller sur la ligne des lancers-francs. Tout cela grâce à lui, Pau et Jo, je pense que j’ai une tâche facile. – Jimmy Butler.

Du « Buckets » dans le texte. Humble pour mettre l’équipe en avant, mais qui a confiance en lui sur le terrain. Au point de parier sur lui en octobre, comme s’il savait déjà que cette année serait la sienne. Tout ce qui lui manquait encore pour confirmer son nouveau statut de star, c’était une prestation de haut vol en Playoffs. Aujourd’hui, il l’a. Et pour le conserver, Chicago va devoir aligner les billets, car ils ne peuvent plus se permettre de perdre celui qui aujourd’hui est le meilleur joueur de la franchise. Des deux côtés du parquet.

Les highlights de Jimmy Butler lors du Game 2

Source image : Bleacher Report

Source vidéo : Youtube

1 Comment

1 Comment

  1. Deghuen

    21 avril 2015 à 13 h 37 min at 13 h 37 min

    Enorme match de Jimmy, ca fait plaisir de le voir aussi fort

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top