Timberwolves

Joue-la comme Jooks : Ricky Rubio pourrait zapper l’Euro, stage de remise en forme à Hawaï de prévu ?

Gravement blessé (entorse haute de la cheville) après seulement cinq matches cette saison, Ricky Rubio connait, comme son équipe, un exercice 2014 – 2015 complètement galère.

Son maintient définitif hors des terrains, après un bref retour en février/mars, a été annoncé il y a deux jours par les Timberwolves, ce qui veut dire que le meneur n’aura joué que 22 petits matches cette année.

Clairement insuffisant pour un joueur appelé à être le leader des jeunes Loups dans le futur et qui va surtout débuter la saison prochaine son nouveau contrat signé en octobre dernier, d’une valeur de 55 millions de dollars sur les 4 prochaines saisons. L’intéressé en est bien conscient et a d’ores et déjà annoncé que retrouver une santé parfaite serait son objectif numéro un de l’été, malgré un championnat d’Europe chaud comme la braise qui se profile en France en septembre :

« Bien sur que j’y pense (à l’Euro), mais je ne peux pas me concentrer dessus avant que la saison soit finie. Ma priorité ira d’abord à ma santé cet été. Je n’ai pas été en forme et je dois tellement à cette équipe. En quatre ans, je n’ai eu qu’une saison pleine, à 82 matches. Je dois beaucoup à cette équipe. »

Il est certain que peu d’équipes miseraient 55M$ sans broncher sur un joueur qui n’a joué qu’une seule saison complète en 4 ans. Minnesota a pourtant fait le choix de payer son maestro pour guider la troupe. Les Wolves sont donc en droit d’attendre en retour un Ricky au charbon dès la saison prochaine.

Ce qui pourrait bien contraindre le joueur à un forfait pour l’Euro qui serait forcément un petit coup dur pour lui, grand habitué de la sélection espagnole depuis ses plus jeunes années (il compte déjà 100 capes à seulement 24 ans !). Il faut parfois savoir établir des priorités. Celui qui sera à partir de la saison prochaine le joueur le mieux payé de la franchise va ainsi devoir apprendre à gérer les responsabilités qui vont avec le contrat. La première étant d’être présent sur le terrain chaque soir ou presque, la seconde de produire pour son équipe et d’être un leader. En ce qui concerne la première, il faut admettre que Ricky Rubio n’a pas vraiment été chanceux avec les blessures depuis le début de sa carrière en NBA. Il n’en a finalement connu que deux, mais très graves, avec une rupture des ligaments croisés lors de sa saison rookie et cette énorme entorse de la cheville en début de saison. Du côté de la production, Rubio est presque le même joueur qu’il était à son arrivée en NBA il y a 4 ans, un meneur au sens propre du terme mais avec un jeu offensif toujours sous-développé, qui l’empêche d’être une menace pour son vis-à-vis. Quelques progrès ont tout de même été aperçus lorsqu’il a pu rejouer en février, grâce à un travail soutenu avec un coach personnel dédié au shoot. Enfin il est quand même bon d’observer que Ricky embrasse volontiers le rôle de leader qui lui a été confié par défaut après la fuite de Kevin Love. L’Espagnol, même en costard sur le banc, est toujours présent pour conseiller les jeunes et son implication dans le projet de reconstruction de la franchise est totale.

Son contrat rookie terminé à la fin de la saison, Ricky Rubio va désormais devoir convertir le bilan mitigé des ses quatre premières années en NBA en quelque chose de plus concret, s’il veut rendre aux dirigeants des Wolves la confiance qu’ils lui ont témoigné en prolongeant son contrat. Il pourrait donc choisir de ne pas aller faire mumuse avec les frères Gasol et Serge Ibaka en sélection l’été prochain pour se consacrer à son corps. L’heure du choix est encore relativement lointaine mais le joueur semble déjà préparé à prendre une décision difficile, lui qui est très souvent de la partie à chaque campagne de la Roja.

A l’image de pas mal de joueurs NBA au cours de leur carrière (dont notre Jojo national), Ricky Rubio pourrait ainsi devoir échanger le fun d’un été entre copains au sein de la sélection contre la monotonie d’une salle de muscu. Ce n’est pas forcément très marrant mais cela pourrait impacter grandement son futur et celui des Timberwolves…

Source : startribune.com

Image : nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top