Hawks

Dominique Wilkins a enfin sa statue devant la Philips Arena : un moulin à vent en bronze, normal !

Dominique Wilkins

Dominique Wilkins a enfin eu droit à sa propre statue devant la Philips Arena, la légende des Haws ayant tout donné pour sa franchise pendant 882 rencontres.

Avant d’affronter les Cavs ce soir, les Hawks ont eu droit à un grand moment d’émotion ce jeudi puisqu’ils ont dévoilé la fameuse statue qui était prévue pour honorer le plus grand joueur de l’histoire de la franchise : Dominique Wilkins of course.

23.292 points en 882 matches, on ne parle pas d’un sixième homme qui s’est régalé pendant quelques saisons ici ou là. Véritable légende vivante dans sa ville et personnalité respectée dans la planète basket, Dominique a émerveillé toute une génération de fans grâce à ses tomars surpuissants et un sens du spectacle inné. Si ses performances n’ont malheureusement jamais apporté de bague aux habitants d’Atlanta, Wilkins et sa détermination quotidienne ont porté la franchise le plus haut possible et c’est en toute logique qu’une statue lui a été consacrée devant la Philips Arena : rien de plus logique que de voir le numéro 21 figé en train de claquer un moulin à vent ! L’oeuvre de bronze fait près de 4 mètres et a été présentée devant un panel de célébrités comme Karl Malone, Clyde Drexler, Bernard King, Julius Erving, Adam Silver et Charles Barkley, ce dernier ayant souvent affirmé que le ‘Human Highlight Film’ était le joueur le plus sous-estimé de l’histoire. Ce n’est pas demain qu’on va donner une entière crédibilité aux propos de Sir Charles, mais ce témoignage partagé par de nombreux basketteurs tamponne une nouvelle fois la carrière exceptionnelle proposée par le natif de… Paris.

« Quand on parle d’être immortalisé dans sa vie, que demander de plus que d’avoir droit à une statue devant la franchise et l’arène que vous aimez ? Je ne connais personne qui aime cette franchise comme moi… Je saigne et je respire Hawks, même quand je jouais ailleurs je me sentais bizarre. »

Très ému par cet hommage et la présence d’anciens adversaires respectueux, Wilkins a donc enfin obtenu la reconnaissance ultime après le retrait de son maillot il y a quelques années, son nom figurant à côté de celui de Bob Pettit dans l’histoire des plus grands hommes de cette équipe. On rappelle que Do avait permis aux Hawks d’aligner 4 saisons de suite à plus de 50 victoires dans les années 80, dont la campagne 1988 où il perdra un des plus incroyables duels des Playoffs avec Larry Bird. De la même façon qu’un Kevin Garnett aux Timberwolves ou un Reggie Miller aux Pacers, Wilkins représente le premier joueur auquel on pense quand il faut raconter l’histoire de sa franchise, il ne lui manque plus qu’une bague en tant que vice-président des opérations basket pour que la boucle soit bouclée. La chance est de son côté, ses Hawks sont aujourd’hui sur le toit de la Conférence Est et n’ont jamais autant semblé convaincant : rendez-vous au printemps pour voir ce que Mike Budenholzer et ses hommes pourront réserver à la légende !

Source : Twitter

Source : Twitter

Il y aura déjà un vrai challenge ce soir en accueillant les Cavs, la mi-temps étant réservée pour honorer le numéro 21. Attention, spoilers alert !

Source : ESPN

Source image : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top