News NBA

Michele Roberts montre déjà les crocs à Adam Silver : ils peuvent régler ça au Shifumi ?

Le All-Star Week-End vient à peine de se terminer que déjà, un dossier dérangeant refait surface : le Collective Bargaining Agreement qui avait causé bien des dégâts il y a quelques mois. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les négociations aboutissant au prochain accord ne seront pas non plus de tout repos. Principal point de désagrément entre la Ligue et les joueurs : la limite d’âge. Adam Silver aimerait l’augmenter pour obliger les futurs pensionnaires de la NBA à passer plus de temps à l’université et voudrait établir des règles ne permettant pas à des joueurs ayant fini le lycée depuis au moins deux ans de se déclarer à la Draft. Un grand pas qui suit les traces d’un chantier entamé en 2006, date à laquelle les passages directs du lycée à la ligue professionnelle furent prohibés.

« Je pense que ça serait bien mieux pour le jeu si l’âge minimum pouvait être de 20 au lieu de 19. En disant cela, je prends bien conscience des soucis de la partie adverse. L’Union a donné sa vision qui serait de garder l’âge minimum à 19 ans, mais nous ne sommes pas entrés en discussions. Nous ne nous sommes pas encore assis autour d’une table pour en parler avec eux. Nous n’avons pas eu l’opportunité de présenter notre vision et pourquoi nous pensons que ce serait un avantage non seulement pour la Ligue, mais aussi pour les joueurs. Donc nous verrons. Quand nous entrerons en négociations, je suis sûr que nous en discuterons.  » Adam Silver

En d’autres termes, on peut déjà s’attendre à une saison raccourcie en 2017 avec un beau lock-out. Car entre ça et les négociations pour les salaires, on peut être sûrs que es deux parties ne sont pas prêtes à lâcher le morceau. D’ailleurs…

La directrice de l’Union Michele Roberts : « Contentez-vous du ‘one-and-done’ pour les universitaires, car ça ne deviendra pas du ‘two-and-done’. »

Comprenez : vous avez déjà réussi à nous piéger en forçant les joueurs à passer une année à l’université, hors de question de baisser notre pantalon et d’augmenter cette durée à deux ans. Heureusement qu’ils ne renégocient pas tous les ans…

Source article : Pro Basketball Talk

Source image : Bob Donnan-USA TODAY Sports et Sport Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top