Hawks

Les Hawks continuent leur chasse : Bulls, Cavs, Rockets et désormais Mavs au tapis (105-102) !

Il y a quelques jours, on vous parlait ici du calendrier à venir des Hawks qui faisait particulièrement peur et devait ramener la franchise à sa vraie place, c’est-à-dire plus bas au classement. Une semaine plus tard, ce sont 4 équipes de l’élite qui sont tombées, dont Dallas hier soir (105 à 102).

Le second match de Rondo sous ses nouvelles couleurs n’a pas terminé aussi joyeusement que la première édition. Face à sa version allemande, le meneur des Mavs n’a pas pesé autant que voulu sur la rencontre et a même eu droit à la totale de la part du jeune Dennis Schröder, qui est devenu la belle surprise de la saison du côté d’Atlanta. Encore un match joué sans Jeff Teague, et une nouvelle victoire gérée de bout en bout par cette belle équipe collective et appliquée, qui a mené de 20 points à Cleveland, Houston et Dallas en moins d’une semaine. Pas tout à fait le type de stat qu’on rencontre tous les jours, surtout quand on sait les difficultés qu’avaient les Hawks à se rendre dans le Texas par le passé. Mais revenons-en à nos petits moutons, ou dirons-nous plutôt nos kleine mötöns après avoir vu Denise rentrer en transe face à un de ses joueurs préférés en grandissant : 22 points, 3 rebonds et 6 passes à 9/15 pour le numéro 17 qui bat son record de points en carrière, au nez et à la barbe de Dirk son compatriote ? Là aussi, rarissime de pouvoir dire que le meilleur Allemand sur le parquet n’était pas le grand Nowitzki. Le jeune Schröder a montré un culot étonnant et surtout respecté parfaitement le plan de jeu des visiteurs en laissant 3 bons mètres à Rondo sur ses tirs extérieurs, le numéro 9 copiant parfaitement Kobe dans sa démolition du plexiglas local.

Aux côtés de Denise, Al Horford a encore fait le boulot des deux côtés du terrain, l’intérieur des Hawks ne rendant pas une feuille de chiffres aussi affolante que ce que peut proposer Anthony Davis par exemple, mais son impact et sa solidité dans chaque aspect du jeu a une nouvelle fois fait la différence. Totalement libéré par ses soucis physiques récurrents, le ‘vrai Big Al’ a ponctué sa semaine de rêve par une nouvelle performance de choix (17 points et 7 rebonds à 8/13). Pau Gasol, Kevin Love, Dwight Howard puis Dirk Nowitzki en 7 jours ? Tous à terre face au numéro 15 qui rentre ses petits tirs, défend sans faire de fautes et place des écrans LCD pour ses copains ? C’est pour ces raisons, et bien d’autres encore, que le bonhomme a notamment été élu Joueur de la Semaine passée, lui qui pourrait en engranger d’autres s’il arrive à maintenir un tel niveau tout au long de la saison. On disait la même chose l’an passé avec des Hawks troisièmes de la Conférence Est, avant de fêter le Nouvel An à l’hôpital avec Horford, l’épaule explosée et les rêves de ses coéquipiers aussi. Aujourd’hui, Atlanta est à deux victoires de Toronto pour la place de leader et ce sont 4 victoires de suite impressionnantes que les hommes de Mike Budenholzer se sont offerts pour Noël.

Peu médiatisés mais proposant un basket toujours aussi propre, ces nouveaux Hawks pourraient vite mettre le bazar à l’Est si leur concentration reste à un tel niveau. Et en attendant de voir ce que le retour de Jeff Teague donnera, on vous conseille de les regarder jouer… Juste une fois. Au moins pour Korver et Öniöns.

Source image : Harwood Paroxysm

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top