Kings

George Karl et les autres : quel coach pour faire oublier la défense aux Kings ?

Après le licenciement surprise de Mike Malone, une question se pose naturellement : qui pour le remplacer ? Rapidement, George Karl a été présenté comme le favori. Quels sont les autres candidats potentiels ? TrashTalk vous propose un panorama non exhaustif des coachs pouvant aller poser leurs fesses sur le banc des Kings. Un mec forcément avec un style offensif, comme le souhaite Vivek Ranadivé le propriétaire.

L’intérimaire qui ne fera pas long feu – Tyrone Corbin.

Point fort : malléable, il se pliera aux désirs du proprio.

Point faible : peu expérimenté, il n’a pas laissé un souvenir impérissable de ses 3 ans à Utah.

Vivek Ranadivé, le propriétaire des Kings, a des idées farfelues. Il semblerait d’ailleurs que le fait que Mike Malone n’adhère pas forcément à ses principes ait été un des déclencheurs de son licenciement. Ranadivé se croit en mode Fantasy League et souhaite tenter des stratégies que nous appellerons novatrices. Il n’hésite pas à proposer ses idées à son coach, et il aurait aimé que Malone essaie une défense à 4 contre 5 pour laisser un gars en attaque pour jouer la carotte et scorer des paniers faciles. Déjà que les Kings possèdent une défense moyenne (20ème de la ligue) quand tous les joueurs défendent, difficile de les voir briller avec un élément en moins. Mais Corbin ne serait pas contre l’expérience. De quoi prolonger l’intérim ?

La rumeur pourrie proposée par le chien de Chris Broussard (ou toute autre source anonyme) – Chris Mullin.

Point fort : les « on dit » annoncent qu’il n’a qu’à réclamer le poste pour l’avoir.

Point faible : aucune expérience de coach.

Ce qui est bien avec les sources anonymes, c’est qu’on peut leur faire dire n’importe quoi. C’est pour cela qu’on ne croit pas un instant à cette rumeur qui enverrait Chris Mullin sur le banc des Kings. Et pourquoi pas Vivek Ranadivé lui-même ? D’accord, l’ancien joueur des Warriors est un conseillé du proprio, mais là ça serait du bon foutage de gueule. Difficile d’imaginer l’ancien membre du Run TMC capable de porter les Kings en PlayOffs sans aucune expérience. À moins que l’objectif ne soit une reconstruction en profondeur. Peu probable.

Le troll TrashTalk – Mike D’Antoni.

Point fort : comme le proprio, ne connait rien à la défense.

Point faible : la moustache ne serait plus à la mode en Californie depuis son passage sur le banc des Lakers.

Puisque c’est la fête du slip avec des rumeurs bidons, nous avons décidé d’y aller de la nôtre. Bien entendu, nous sommes allés chercher parmi nos idoles, les 3 Mike : Brown, D’Antoni, Woodson. Et l’ancien coach des Suns, Knicks et Lakers semble l’homme de la situation. Vivek Ranadivé veut de l’attaque, Mike D’Antoni ne connait que ça. Il veut tenter des stratégies défensives chelou, Mike D’Antoni est un adepte de l’absence de défense, alors n’utiliser que 4 joueurs de ce côté du parquet ne lui posera pas de problème. Et puis son dernier job était déjà en Californie. Un petit effort messieurs les Kings, et vous pouvez nous faire le coup de la saison et nous vendre du rêve pour les prochains mois. On compte sur vous.

Le mec qui cherche à se greffer là où il peut – Vinny Del Escroc.

Point fort : a déjà coaché des stars (Derrick Rose, Chris Paul).

Point faible : s’il ne les coache plus, c’est qu’il y a une raison.

Depuis plusieurs années, Vinny Del Negro est considéré comme un candidat pour le poste de head coach des Kings. Depuis plusieurs années, Vinny Del Negro usurpe une place d’entraineur, mais si le subterfuge est rapidement dissipé. Mais le style qu’il propose pourrait convenir à Ranadivé. Un proprio à l’Ouest, un coach tout aussi dépassé, un futur duo de choc.

Le remake de Mike Malone, un assistant des Warriors qui (re)devient head coach – Alvin Gentry.

Point fort : l’attaque à outrance.

Point faible : pas assez flashy comme nom.

« Il est l’un des plus grands esprits offensifs dans la ligue. » Voilà ce que Doc Rivers pense de son ancien adjoint parti seconder Steve Kerr aux Warriors cette saison. Partout où il est passé, en tant qu’assistant ou que head coach, son équipe jouait vite et scorait. Exactement ce que cherche Ranadivé. De là à tenter le même coup qu’avec Mike Malone ? Car avant de devenir l’entraineur des Kings, il s’asseyait aux côtés de Mark Jackson sur le banc de Golden State. Et Gentry serait-il prêt à quitter la baie de San Francisco où son équipe cartonne pour avoir plus de responsabilités certes, mais moins de talent à disposition ?

Le favori – George Karl.

Point fort : sa proximité avec le GM Pete D’alessandro.

Point faible : expérimenté, il voudra que le proprio s’occupe de ce qui le regarde.

Dès le licenciement de Mike Malone, il est celui vers qui tous les regards se sont tournés. Pas étonnant, il est le coach le plus coté libre. Un profil offensif, de l’expérience, reconnu au sein de la ligue, on s’étonne toujours de voir George Karl sans banc. Il pourrait donc en retrouver un, lui qui s’est déclaré intéressé par le poste des Kings. Le style de jeu des Nuggets sous son règne correspond à ce que recherche Ranadivé. Reste le souci que le roster n’est pas taillé pour jouer à un rythme aussi élevé. Mais il semble le seul coach assurant une plus-value par rapport à Mike Malone.

Faites vos jeux. Qui aura le droit de tenter les idées de Vivek Ranadivé ? Verra-t-on une défense à 4 chez les Kings sur certaines séquences ? Le successeur de Mike Malone arrivera-t-il à faire mieux et peut-être même porter l’équipe en PlayOffs ? On en saura un peu plus clair quand le front office de Sacramento aura fait son choix. Et vous, quel est le vôtre ?

Source  image : nationalpgcamp.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top