Kings

Haut les mains ! Les Kings songent à faire jouer Nik Stauskas et Ben McLemore ensemble

C’était l’incompréhension de la dernière Draft. On se demandait ce qui avait pu passer par la tête des dirigeants des Kings au moment de sélectionner Nik Stauskas, alors même qu’ils avaient choisi un profil étrangement similaire un an auparavant avec Ben McLemore. Mais à en croire Michael Malone, tout est sous contrôle dans l’asile californien.

On a bien cru devoir composer le 15 quand on a vu Adam Silver appeler le Canadien à le rejoindre sur l’estrade du Barclays Center, en juin dernier. La casquette des Kings vissée sur sa tête, on lit parfaitement dans les pensées de Nik Stauskas, qui soupire déjà devant tant de gâchis. Pourquoi moi ? Pourquoi choisir un arrière scoreur alors qu’on possède déjà dans son équipe un type comme Ben McLemore ? Pourquoi ?

Il se pourrait malgré tout que les Kings aient une petite idée derrière la tête dans cet océan de questions. C’est Michael Malone qui a volontairement vendu la mèche aux médias, sûrement exténué d’affronter une vague de « pourquoi ? » à chacune de ses apparitions en salle de presse. Du coup, le coach de Sacto a fait part de son projet de faire évoluer les deux hommes côte à côte sur le parquet :

« Ce que j’ai vu, c’est que Ben et Nik peuvent jouer ensemble sans le moindre problème, » expliquait Malone après le mini-camp d’entraînement des Kings qui se déroulait à Las Vegas en plein cœur de l’été. « Ils ont tous les deux le sens du jeu et ils se complètent bien. Ça pose inévitablement des problèmes aux autres équipes quand vous avez deux gars comme ça avec un tel potentiel au tir. »

La voici la solution miracle pour les Kings : le small ball. Pratiquée par Coach K avec Team USA depuis des années, la technique a déjà fait ses preuves à de nombreuses reprises. Ainsi, Sacramento pourrait aligner Darren Collison ou Ray McCallum à la mène, placer ses deux snipers sur les ailes, puis proposer un duo d’internationaux dans la raquette avec Rudy Gay et DeMarcus Cousins. Mais pour connaître le succès dans un tel schéma, Sacramento va devoir compter sur le réveil de Ben McLemore qui nous a déjà ébloui de son jump sur pénétration mais qui peine à trouver ses marques de loin comme le montre son adresse générale au tir (37,6%), à peine supérieure à son pourcentage derrière l’arc (32%) lors de son année rookie.

Spécialistes pour récupérer des bons choix de Draft, les Kings vont maintenant devoir songer à les faire fructifier sur le parquet s’ils souhaitent enfin retrouver les PlayOffs, après déjà 8 ans de disette. Allez, cette fois-ci c’est la bonne ?

Source : NBC Sports | Image de couverture : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top