Suns

Les Suns commencent enfin à parler transfert pour Eric Bledsoe : un peu lents les types, non ?

Il y a ceux qui prennent un peu leur temps, ceux qui en prennent beaucoup, et enfin les autres. Eux, ils attendent carrément le dernier moment pour se lancer : bienvenue à Phoenix…

Difficile de vouloir assassiner le management des Suns pour la façon dont ils ont géré le dossier Bledsoe ces dernières semaines. Le joueur, magnifiquement représenté par un agent plus crevard que Matt Barnes lui-même en Rich Paul, a refusé plusieurs offres de la part de son équipe dont une extrêmement intéressante autour de 48 millions de dollars sur 4 ans. Un salaire largement suffisant selon la majeure partie des amateurs de balle orange ayant suivi la progression du meneur, qui a montré des qualités exceptionnelles sur les parquets l’an passé mais une fâcheuse tendance à se blesser également. Quelques matchs sous le soleil de l’Arizona et on y va pour un contrat maximum ? Eric s’est mangé un vilain stop par sa franchise, et a donc passé le mois d’Août entre frustration et cocotiers.

Avance rapide, jusqu’au 21 Août 2014. Après trois bonnes semaines de silence sur le front, les Suns sembleraient décidés à enfin bouger leur meneur avide d’argent. C’est pas trop tôt ! Plus les jours passent, plus les franchises se préparent pour la saison qui arrive et l’été prochain. Et c’est justement dans cette démarche que le management de Phoenix doit aujourd’hui prendre une grosse décision. En effet, de la même manière que Greg Monroe qui se régale actuellement aux côtés de Josh Smith et Brandon Jennings, le jeune Bledsoe a des intentions bien fermes et sa franchise ne doit pas se faire avoir avant la date limite. On l’a vu avec Kevin Love également, quand un joueur s’apprête à être libre sur le marché dans quelques mois, il ne faut jamais le laisser filer contre du vent. Les Lakers peuvent notamment confirmer cet adage, eux qui ont successivement perdu Dwight Howard et Pau Gasol en échange d’une clope et trois Twix.

Les Suns commencent donc à transpirer en voyant le bordel arriver, eux qui imaginent parfaitement Eric laisser le temps filer, réaliser sa saison dans son coin, et partir de Cactus Land dans un an pour un marché prêt à lui filer une douche de dollars. Vite ! L’heure est au transfert. Du coup, la franchise semble sur tous les fronts ces derniers temps pour tenter de vendre son poisson plus ou moins frais, mais les autres équipes intéressées savent aussi comment ce genre de dossier peut finir : il faudra donc voir ce qui va se passer dans les prochains jours, entre une signature pour un an à 3.7 millions selon l’Offre Qualifiante et un échange imminent pour récupérer du lourd en contrepartie. Si Bledsoe reste, sera-t-il transféré lors de la deadline de Février ? On l’espère pour les Suns, qui ont tout ce qu’il faut pour mettre le bazar dans la Conférence Ouest.

Avec Isaiah Thomas et Goran Dragic, la franchise de l’Arizona est assurée à la mène. Mais quand on possède une pépite il ne faut jamais la laisser filer contre du vent, sinon on s’en mord les doigts pendant des siècles… Hein Kobe.

Source : NBC Sports

Source image : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top