Suns

Bros over Rings: Markieff et Marcus ensemble toute leur carrière ?

Les frères Morris sont revenus à Philadelphie, leur ville natale, ce week-end, et en ont profité pour parler de leurs plans de carrière. Et leur but semble clair : gagner une bague ensemble. À Phoenix, ou ailleurs…

Nés à Philadelphie le 2 septembre 1989, les frangins ont effectué l’essentiel de leur carrière ensemble. D’abord en High School, puis à l’université de Kansas. Ils ont ensuite été drafté la même année, en 2011 : Markieff avait été choisi en 13ème position par Phoenix, tandis que Marcus était choisi au pick suivant par les Houston Rockets. On peut presque penser que les texans auraient choisi n’importe lequel des deux frères qui serait disponible à cette position.

Pour la petite histoire, Marcus a rejoint son grand frère (de 7 minutes) en Arizona en février 2013, pour le plus grand bonheur, sans doute, de la famille Morris. Dans leur club, Markieff est starter pour des moyennes de 13,8 points par match et 6 rebonds, quand son frère cumule en sortant du banc 9,7 points et 3,9 rebonds.

Pour simplifier, les frangins sont un peu les soeurs Olsen ou les frères Bogdannof de la ligue : ils font tout ensemble, et sponsorisaient une œuvre de charité dans une école de Philadelphie ce weekend. Et évidemment, des questions sur leur relation ont été posées :

Où qu’on soit, du moment qu’on est ensemble, ça sera comme à la maison. On va juste jouer et prendre du plaisir. Le jeu n’est pas pareil quand on est séparés.

Ok, c’est mignon tout ça. Sauf que bientôt, les contrats de Tic & Tac arriveront à expiration. Ils ont donc très envie de continuer à jouer ensemble. Mais est-ce qu’une équipe aura envie de signer deux joueurs aux profils, quand même similaires ? Marcus a évoqué le sujet :

C’est une situation unique. On essaie de faire notre maximum pour que les équipes nous voient comme des joueurs, et comme un tandem.

Bien sûr, les deux joueurs pourraient continuer leurs routes séparément. Ils n’auraient pas encore évoqué le sujet entre eux, et n’auraient pas considéré un retour dans leur fief de Philadelphie. Marcus a admis qu’ils pourraient négocier séparément en fonction du besoin, mais que leur priorité est de rester ensemble. Quoi qu’il arrive, il leur reste une saison ensemble, à Phoenix. Et vu leur beau parcours l’an dernier, échouant d’un rien, à la porte des playoffs, on peut leur prédire une belle saison. Le mot de la fin, pour Marcus, qui a l’air d’être le plus bavard :

En grandissant, c’était notre rêve de jouer ensemble en NBA. On y est maintenant. On essaie d’en tirer le meilleur. Avec de la chance, on prendra notre retraite ensemble.

L’amour fraternel, c’est beau. Mais il faudrait peut être que les frères augmentent un peu leurs attentes. Un titre ensemble, ce serait encore mieux. Non ?

Source article & image : Philly.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top