Pistons

Isiah Thomas pense que ses Pistons ont fait le bon choix avec Van Gundy

Candidat à moitié déclaré pour le poste de coach des Pistons, qui était encore vacant il y a quelques jours, Isiah Thomas a été consulté par les propriétaires de la franchise dans le choix de Stan Van Gundy. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il était plus qu’enthousiaste à l’idée que l’ancien coach du Magic prenne les rennes de l’équipe de Detroit.

« J’ai parlé avec Tom et Mark (Tom Gores, et Mark Barnhill, les proprios des Pistons), et je pense que c’est un super choix. Je pense que Van Gundy fera de grandes choses. Il comprend notre philosophie et il comprend notre culture ».

Par philosophie et culture, Thomas entend certainement cette mentalité « bad boys », que les Pistons ont maintenant perdu depuis des lustres, et qui faisait l’identité de l’équipe double championne NBA en 1989 et 1990 dans laquelle il a joué. Detroit est en effet aujourd’hui à des années lumières d’une telle philosophie, mais Thomas a bon espoir qu’un coach passionné et acharné comme Van Gundy, puisse ramener un tel état d’esprit chez les joueurs :

« Toutes les équipes qu’il a entrainées jouaient bien. Elles étaient bien préparées et bien coachées. C’est un très bon coach ».

Toutefois, tout reste à faire pour SVG, qui devrait en plus hériter du poste de président des opérations basket. Un General Manager doit encore être nommé (on parle d’Otis Smith, en poste à l’époque à Orlando en même temps que Van Gundy était coach), et celui-ci devra aller dans la même direction afin de diriger l’esprit des joueurs vers l’unique objectif de progresser.

Le vestiaire de Detroit a en effet trop longtemps été miné par les querelles internes et les problèmes d’égoïsme ces dernières années, de nombreux coaches y ayant laissé leur peau. C’est donc une très lourde double casquette que portera Stan Van Gundy, pour un homme que Shaquille O’Neal aime surnommer le « Master of Panic« , il faudra voir si ce n’est pas trop.

En tout cas Isiah Thomas a pleine confiance en la polyvalence du nouvel entraîneur/président des Pistons:

« Je pense qu’il peut occuper les deux positions, au vu de ses expériences passées dans la Ligue. Je pense qu’il s’entourera d’un staff suffisamment compétent pour lui permettre de faire les deux jobs ».

Et Stan Van Gundy sera assez vite mis à l’épreuve, puisque la Draft arrive bientôt, puis l’habituelle période de l’intersaison, ou les Pistons auront quelques dossiers chauds à gérer, comme Greg Monroe ou Rodney Stuckey. Il faudra ensuite s’atteler à préparer mentalement des joueurs qui ont perdu l’habitude de se battre jour après jour avec une mentalité de gagnant, le tout sans risquer de les perdre et de déclencher une nouvelle mutinerie. SVG a 5 ans pour changer les choses à Detroit !

Source: detroitnews.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top