Jazz

Pick & roll et shorts moule-burnes : John Stockton, futur coach à Utah ?

John Stockton

John Stockton est entré au Hall of Fame il y a déjà quelques années, mais il pourrait retrouver vite les sièges de la NBA s’il accepte de venir coacher son Jazz d’Utah.

Voilà une nouvelle qui devrait ravir les cyclistes et autres fans d’Utah : la franchise de Salt Lake City va rentrer en contact avec John Stockton dans quelques jours, afin de lui proposer un job en tant que coach !

Le Jazz s’est séparé de Tyrone Corbin il y a quelques semaines, l’entraineur n’arrivant pas à construire un fond de jeu suffisamment intéressant avec les jeunes dont il disposait. L’heure est donc à la reconstruction dans cette franchise qui a loupé les PlayOffs mais espère pouvoir trouver un homme suffisamment charismatique pour guider le groupe au succès, lui qui possède de jolis talent comme Trey Burke, Gordon Hayward, Alec Burks, Enes Kanter ou Derrick Favors.

C’est Dennis Lindsey, le General Manager du Jazz, qui se retrouve donc actuellement la tête sous l’eau. En effet, son boulot consiste à devoir analyser les potentiels candidats à la succession de Corbin, et il doit bien prendre son temps afin de ne pas réaliser d’erreur majeur. C’est notamment dans ce sens que Jim Boylen a été récemment placé en position de leader pour prendre les rennes du Jazz, assistant chez les Spurs et ex-coach de l’Université d’Utah (tout s’explique). Boylen et Lindsey ont déjà bossé ensemble à Houston, et il se pourrait qu’un nouveau bras droit de Gregg Popovich trouve un poste d’entraîneur dans la Ligue, après avoir vu Brett Brown, Jacques Vaughn et Mike Budenholzer prendre récemment des offres qui leur convenait. Ce qu’on sait aussi, c’est que le management du Jazz est particulièrement ouvert au monde entier, et que cette franchise pourrait devenir la première à recruter un entraîneur européen en NBA : on vous parle bien évidemment d’Ettore Messina.

Mais alors Stockton dans tout ça ? L’an passé, c’est Karl Malone qui a été rappelé à la maison pour aider les intérieurs à développer leur jeu. Pas très loin du facteur se trouve aussi Jerry Sloan, coach de la mafia dans les années 90 et désormais conseiller de la franchise. Quoi de mieux pour entourer le meneur aux 15.806 passes décisives en carrière ? Ce qui se dit dans les coulisses de la Ligue, c’est que John a toujours apprécié la discrétion et la distance qui le séparait des médias : joueur plutôt calme et professionnel, il était d’ailleurs le seul membre de la Dream Team à pouvoir se balader en 1992 à Barcelone sans que les gens ne l’étouffent. Une dégaine de facteur à la retraite qui ne l’a pas empêché de devenir un des meilleurs meneur de tous les temps, mais surtout une vie paisible qu’il conserve et souhaite prolonger. Il sera donc difficile de prendre le boulot d’entraîneur sans imaginer une cascade d’attentes et de micros tournés vers lui, mais si la légende arrive à imposer ses conditions…

En tout cas, le fait que Stockton n’ait jamais coaché dans sa carrière ne semble pas poser de soucis au management d’Utah. Après tout ils n’ont pas tout à fait tort : quand on voit ce que Jason Kidd fait avec les Nets sa première saison, on peut se dire que le meilleur petit général de l’histoire de notre sport n’aura aucun soucis à expliquer comment jouer à la balle orange avec ses gamins…

Source : ESPN

Source image : Sports Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top